Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux

Publié le par Albocicade

La question me trottait dans la tête depuis plus de deux ans... en fait, depuis une discussion sur le forum du Nascas.
Quel rapport les chrétiens arabes – ou au moins, certains d'entre eux -  entretiennent-ils / ont-ils entretenu avec la formule "Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux" qui ouvre la plupart des sourates du coran et accompagne la vie quotidienne des musulmans ?
En effet, ne trouve-t-on pas certains manuscrits bibliques arabes commençant par cette phrase ?
Partant de ce qui avait été échangé* à l'époque, je me suis lancé dans une petite enquête qui m'a mis en relation avec des correspondants un peu partout dans le monde**, me plongeant dans des documents en diverses langues***.
C'est d'ailleurs au cours de cette enquête que j'ai croisé la route du croate Djurdjevic, de Paul d'Antioche et de quelques autres.
 
Le résultat a été bien au-delà de ce que j'imaginais !
Ainsi, on trouve cette formule, réputée musulmane, non seulement sur des manuscrits bibliques, mais aussi en tête de traités théologiques chrétiens, voire de courriers privés entre chrétiens. Mieux, elle est comprise comme exprimant très adéquatement la foi chrétienne, soit qu'elle soit lue comme désignant la Très Sainte Trinité ; soit que le lecteur y voie, quoique de manière masquée, l'annonce du Christ, Fils de Dieu.
 
J'ai donc rassemblé tout cela en un petit document (sorte de défrichage en attendant que quelque chercheur compétent se saisisse du sujet pour le traiter en profondeur) que j'ai intitulé
"La basmala coranique
comme formule chrétienne,
un usage méconnu."
et que j'ai placé sur Academia.
 
Notes
* J'en avais déjà touché un mot à l'époque, formulant une hypothèse qu'il m'a bien fallu abandonner.
** En particulier, mais pas seulement, en Russie, en Israël, en Roumanie et même au Japon.
*** La maison ne reculant devant aucun sacrifice, je ne me suis pas borné au français ou à l'anglais : il m'a aussi fallu consulter des documents en arabe, russe, garshouni, latin, allemand, italien, et ... ge'ez !

Publié dans Arabe syriaque etc

Commenter cet article