Les salauds d'en face

Publié le par Albocicade




"Ils nous parquent comme du bétail, nous empêchent de vivre, de travailler ! Et maintenant ils nous bombardent ! Ce n'est plus possible !"

"Ils", ce sont "les Israéliens", "nous", "les Palestiniens".


"On a libéré les territoires, chassé nos propres colons, mais jamais nous n'avons obtenu de vivre en sécurité. Toujours, ils forment des fanatiques qui viennent poser des bombes à Jérusalem, à Tel Aviv, qui veulent nous détruire, qui nous forcent à vivre dans l'insécurité permanente..."

Ce coup-ci, "ils " et "nous" sont inversés.


Chacun des discours, dans sa cohérence, exprime une réalité étouffante, insupportable à long terme. Une souffrance au quotidien qui se mue en haine, en actes de destruction, de guerre.


Hier, j'ai reçu d'un ami un mail où se mélangent à la fois une véritable espérance et une forte exaspération (et pas mal de lassitude), et  dont je vous livre deux lignes :


L'opération de Gaza est la légitime réponse à des années de provocations du Hamas. Comme chaque jour je prie pour la paix et une solution juste pour tous...
J'espère que les soldats d Israël débarrasseront le monde rapidement et définitivement  des terroristes du Hamas qui prennent des palestiniens en otages.


Vraiment, comme le disait quelqu'un qui était justement de cette région :


Bienheureux les faiseurs de paix

Ils seront appelés fils de Dieu

Source

 


J'ai classé ce billet parmi les "colères", mais c'est surtout la tristesse qui domine... et quand même un poil d'espérance.

Miserere nobis, Domine !


Publié dans Cigale en colère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article