Les documents : Octobre 2012

Publié le par Albocicade

"Spécial Sibylles"
 
Oui, à force de les croiser ici ou là (voir quelques uns des derniers billets), j'ai voulu en savoir un peu plus sur les Sibylles.
Mais, à mon étonnement, à part la traduction anglaise de Terry dénichée il y a plusieurs années, pas moyen de trouver quoi que ce soit d'un peu consistant dans les documents aisément accessibles.
Qu'à cela ne tienne : ce que je ne trouve pas, je le cherche.
Aussi, après quelques coups de sonde dans les méandres numériques, ai-je pu ramener un peu de matière.
A dire vrai, je n'ai pas tout lu, ni n'en ai l'intention : les vacitinations des sibylles et pseudo-telles me lasse rapidement. Mais bon, le sujet était là, il fallait bien le traiter.
 
Donc, commençons par un ouvrage assez bref, à la typographie hélas baveuse, mais qui nous introduira bien dans le sujet :
 
Les Sibylles, peintures murales de la cathédrale d'Amiens, par Jourdain et Duval, 1846 (avec illustrations !)
Sur Archive et sur Scribd
 
Puis, deux études savantes :
 
Les Sibylles et les livres sibyllins, étude historique et littéraire par l'abbé Lecanu, 1857
Sur Archive et sur Scribd
 
Les Sibylles chrétiennes, par E. Reuss, étude parue dans la Nouvelle Revue de Théologie, vol 7 ; 1861.
Sur Archive et sur Scribd
 
Mentionnons enfin une étude récente de Suárez de la Torre, "Sibylles, mantique inspirée et collections oraculaires" publiée dans la revue Kernos.
 
Pour en venir finalement aux "oracles sibyllins" eux-même :
 
D'abord, les Pères et la Sibylle : traduction française des principales citations et allusions (Justin, Théophile d'Antioche, Clément d'Alexandrie, Lactance, Augustin, Pseudo-Justin, Sozomène)
Sur Archive et sur Scribd
 
Les oracles sibyllins, livres 1 à 3, traduits en français par A. Bouché-Leclercq, parus dans la Revue de l'Histoire des Religions ; vol 7, 8 et 9 ; 1883-1884
Sur Archive et sur Scribd
 
Les oracles sibyllins : texte grec, traduction latine : édition de C. Alexandre, 1869
Sur Archive  et sur Scribd
 
Et en anglais :
 
The sibylline oracles : traduction anglaise par M. Terry, basée sur l'édition grecque de Rzach, 1899
Sur Archive  et sur Scribd
Notons au passage que la traduction anglaise de Terry se trouve aussi, lisible par les ynthèses vocales, sur le site sacred text.
 
The sibylline oracles : traduction anglaise par Floyer, 1713
Sur Archive et sur Scribd
 
NB : S'il en était qui ignoreraient le sens du mot "vacitinations" (que mon correcteur orthographique ne connaît manifestement pas), je ne peux que renvoyer à ce billet.

Publié dans Cigale bibliothécaire

Commenter cet article

Ren' 30/10/2012 09:11


En parlant de musique, Jordi Savall avait fait tout un travail sur ce sujet. Quelques liens :


http://www.youtube.com/watch?v=oql8SnoPb0c


http://www.youtube.com/watch?v=htcQj1U8WL0

Iago 23/10/2012 19:17


J'ai possédé autrefois un CD intitulé, je crois : "Le cant de la Sibylle". Mélodies très belles, lancinantes, un peu envoutantes. Ce sont des mélopées anciennes, espagnoles et
chrétiennes, de plus en plus ornées au fil de leur reprises au long du temps, et qui rapportent les supposées prédictions faites par la Sybille païenne pour annoncer la naissance de Jésus-Christ
Sauveur. Aussi les chantait-on lors des fêtes de la Nativité. Je ne me souviens plus si ces chants étaient utilisés dans la liturgie. Les oracles sybillins ayant exercé une grande influence sur
les choix politiques de l'antiquité, les chrétiens parvenus au pouvoir semblent les avoir aussi utilisés de façon apologétique contre un paganisme rémanent.