Avent l'événement

Publié le par Albocicade


 

Imaginez un calendrier préparant la Coupe du Monde de Foot illustré de Bambi, Mickey ou Goldorak, sans rien qui évoque le foot-ball.

Impensable, n'est-ce pas.


Pourtant, pour les "calendriers de l'Avent", cela existe.

Un numéro, une "fenêtre", un chocolats ; gloups… c'est tout.

Aussi bien l'aspect "religieux" que "culturel" ont disparu. Au profit … du profit.

Ainsi que je l'ai lu dans une revue spécialisée dans le commerce (c'était à propos de Pâques, ce qui ne change rien au sujet) : c'est la fête … "du chiffre d'affaire".


Je sais bien que le commerce a toujours accompagné l'année liturgique (en faisant grise mine durant le carême, et en se remplumant pour les fêtes), mais là, nous sommes dans la négation même de la fête.


Je ne veux pas parler de l'espèce d'hypocrisie qu'il y a à utiliser un thème chrétien pour faire de l'argent. Non, cela va beaucoup plus loin : même avec la meilleure volonté du monde, il est impossible d'aider un enfant à se préparer à Noël avec ces prétendus "calendriers de l'Avent".


Ça donne envie d'entrer en résistance !


Heureusement, on trouve encore de vrais calendriers de l'Avent, même si pour cela il faut se rendre dans les librairies spécialisées, catholiques ou protestantes.

Cette année, les filles ont le calendrier de la Fondation d'Auteuil : très bien fait.


Alors, (et quoique je sois un peu en retard) aux orthodoxe :

Bon carême de la Nativité !

Et aux catholiques (et à ceux des protestants qui y sont sensibles) :

Bon Avent !

 

PS : on n'imagine pas comme il est difficile de trouver une illustration de calendrier de l'avent correcte sur internet : c'est finalement suite à une recherche en japonais (ça s'écrit "アドベントカード") que j'ai enfin trouvé la photo qui illustre ce billet.  Pour les "calendriers" dépourvus de sens, il n'y a qu'à aller faire un tour dans n'importe quelle grande surface... hélas.



Publié dans Cigale en colère

Commenter cet article