T'as pas du schiste ?

Publié le par Albocicade

Do not drink

Je me souviens quand, ados, nous nous prenions pour des espèces de héros de l'anticonformisme.

A écouter Renaud et rêver de "zone", de "banlieue pourrie", de "baston… un "cuir" sur les épaules, une "lame" (dont le plus grand forfait fut sans doute de trancher dans quelque boite de pâté dérobée à la supérette du coin) dans la poche…

Et bien sûr, à la bouche tel un sésame vers un monde supposé meilleur, la phrase enchantée : "T'as pas du shit ?" (et nul d'entre nous n'en avait).

Nous n'étions que des gosses, sur une pente dangereuse, mais nos actes de l'époque – à défaut d'être glorieux – ne mirent pas en péril l'avenir de la région.

 

Aujourd'hui, c'est un autre produit qui suscite les convoitises de certains tout en donnant des sueurs froides à d'autres. Pas une pâte de résine, non, une roche métamorphique qui telle une éponge minérale retient prisonnières des bulles de gaz : le schiste.

 

Il suffit de casser le roche et d'en chasser le gaz pour le récupérer. Avec quoi ? De l'eau sous pression, additionnée de divers produits chimiques.

Importantes ressources d'énergie, profits en conséquence… et dégâts collatéraux en proportion.

Car, disons-le de suite, si l'exploitation de cette "ressource naturelle" est à l'état de projet en France, cela fait plus de dix ans que les "casseurs de roche" sévissent outre-Atlantique. Et les risques dénoncés par les opposants ne sont pas de simples hypothèses, mais l'énoncé de constats faits sur place : par exemple, le fait que ne soit récupérée qu'une partie de l'eau envoyée pour fracturer les roches a déjà abouti à des pollutions irréversibles de nappes phréatiques.

 

Mais plutôt que d'énoncer en vrac les "avantages" et "problèmes" liés à ce type de "réalisation", je préfère renvoyer vers une page qui fait bien le point.

 

Certes, gamins naïfs et immatures, nous étions plutôt irresponsables… mais que dire alors de ces industriels pour qui la destruction concertée d'à peu près tout, sous à peu près n'importe quel prétexte, semble ne poser aucun problème ?


Publié dans Ecologie - théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurageai 15/04/2011 18:01



Je souscris des deux mains. Ceux qui décident de notre sort à tous ne sont qu'une poignée, tous plus irresponsables et rapaces les uns que les autres, une poignée qui tient tout. Et rien ne leur
sert de leçon. Nous avons deux bombes à retardement sur la planète, le Japon et Tchernobyl, et maintenant ces malades veulent nous saccager toute la région!