Fastidieuses listes ?

Publié le par Albocicade

http://oneyearbibleimages.com/genealogy_luke.jpg

Un type de textes qui m'a toujours paru riche de sens, dans la Bible, est cette abondance de listes de noms, de généalogies.

Pas seulement celles du Sauveur, dans les Evangiles, mais encore celles dans la Genèse et plus encore celles du livre des Chroniques. A quoi peuvent donc servir ces listes quasi à l'infini de noms dont le lecteur ne sait, généralement, rien ?

Outre l'explication qu'en donne le P. Lev Gillet (pour celle du Christ), j'y vois un sens plus général : de toutes ces personnes dont nous ignorons à peu près tout, la seule chose qui nous soit donnée de connaître, c'est le nom, conservé de générations en générations. Alors qu'à vues humaines toutes leurs histoires sont oubliées, elles ne sont pourtant pas oubliées de Dieu pour qui, un simple nom c'est déjà la personne.

C'est aussi le sens des diptyques, ces listes de prénoms qui sont lus dans le secret du sanctuaire, à l'abri de l'iconostase, lors de la Préparation.

 

http://ortodoxia.md/images/stories/11%20pomelnic.jpg

Chaque nom a été inscrit, demande de prière, pour être présenté à Dieu, dit devant Dieu… "Souviens-toi, Seigneur…"

Certains diptyques sont très brefs, 1 ou 2 noms ; d'autres, pléthoriques, dépassent les 35 ou 40 !

Chaque prénom désigne une personne différente, une vie, une histoire, même si celui qui lit ne les connaît pas. Des prénoms parfois illisibles, rédigés dans des écritures trop sophistiquées, ou trop hâtives (quand ce n'est pas dans des alphabets inconnus) : "Seigneur, je ne sais pas lire, mais tu connais…"

C'est long à lire, ces listes, et pourtant indispensable : à chaque fois une vie, une personne, précieuse aux yeux de Dieu…

C'est long à lire, donc, mais pas fastidieux : au delà des noms qui se succèdent, ce sont des personnes que l'on présente à Dieu, avec qui, pour un instant, on chemine vers Dieu, devant Lui, avec Lui…

 

Post scriptum

L'actualité étant ce qu'elle est, elle m'a placé sous la souris une autre liste de noms : celle des victimes du 11 Septembre. Comment passer à côté ?

Publié dans Côté iconostase

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tertius 19/09/2011 22:28



Je me souviens qu'il y a plusieurs années j'ai tenté de dessiner l'arbre généalogique de tous les personnages de la Bible, arbre qui devenait extrêmement large au moment où sont détaillées les
premières générations des douze tribus d'Israel puis qui finalement se concentre sur les fils de Levi et surtout ceux de Juda.


En y ajoutant la chronologie des patriarches, des juges et des rois j'ai découvert, par exemple, que l'année de la mort de Mathusalem correspond à l'arrivée du déluge... Le plus âgé des
patriarches aurait donc logiquement pu y périr noyé :D


Autre découverte étonnante, en suivant Mathieu et non Luc, je suis arrivé (si je me souviens bien) au nombre précis de 72 générations d'Adam à Jésus... Il faudrait que je retrouve ce vieux bout
de papier, ou que je le refasse pour vérifier.