Vendredi saint (en confinement)

Publié le par Albocicade

 

C'est dans un texte que, j'en suis bien certain, fort peu d'entre vous ont déjà lu que je vais piocher, pour le Vendredi saint de cette année.

Il s'agit d'un sermon copte-arabe, attribué de manière bien peu crédible à St Jean Chrysostome (on ne prête qu'aux riches!) qui vient juste d'être traduit et n'a pas encore été publié1 dans lequel l'auteur fait dialoguer le Christ ressuscité et l'apôtre Pierre. La huitième section aborde un thème qui est présent dans les fresques et les icônes de la crucifixion.

 

8 1 Pierre répondit et dit: "Mon Seigneur, mon Dieu et mon maître, je souhaite que tu m'explique pourquoi l'eau et le sang ont coulé de ton corps pur. Lorsque le soldat a percé ton corps pur du côté droit avec une lance, nous avons pensé: "Le sang ne coule pas d'un cadavre." Explique-moi comment cela s'est produit."

8.2 Le Sauveur lui a répondu: "Ô Pierre, mon élu, je t'ai déjà dit qu'au moment où le soldat m'a transpercé, de l'eau et du sang ont immédiatement jailli de moi. En ce qui concerne l'eau, qui est sortie en premier, elle est descendue jusque sur le corps d'Adam, qui avait été enterré sous ma croix. L'eau est sortie en premier pour baptiser Adam afin qu'il soit lui aussi baptisé, purifié de tous les péchés et qu'il devienne pur pour être rendu digne de mon sang honorable.

8.3 Apprend-donc, ô Pierre, qu'au moment où le soldat m'a percé avec la lance sur le côté droit, l'eau et le sang ont coulé et l'eau a sanctifié Adam. C'est l'eau du saint baptême et le sang honorable qui a guéri Adam et lui a donné la dignité.

8.4 Ensuite, a été accompli ce que j'ai dit dans les évangiles: "Je suis la source de l'eau de la Vie; quiconque a soif, qu'il vienne à moi et boive. ''2

Amen, je te le dis, ô Pierre mon élu, Adam est celui qui a eu soif en mourant à cause de sa désobéissance, alors je lui ai donné de la source de l'eau de la Vie et il a bu. Il a récupéré de sa soif et est redevenu sans péché. Tu as appris maintenant, ô Pierre mon élu, que quiconque partagera mon corps et mon sang sera sans péché."

 

Si le thème du sang du Sauveur coulant jusqu'au crâne d'Adam enseveli sous le mont Golgotha est bien connu, le lien avec le Christ "source de vie" l'est un peu moins. Pourtant, ce passage fait référence au "Combat d'Adam et Eve", un texte bien ignoré chez nous, mais qui eut une certaine fortune dans les églises de langues arabe et éthiopienne… et dont le bon Migne a inclus une traduction française dans le Tome 1 de son Dictionnaire des Apocryphes3.

Alors, je vous offre deux passage dudit texte, d'une part aux colonnes 303 puis 313.

Adam et Eve, chassés du Paradis terrestre ont reçu de Dieu l'ordre de s'installer dans une caverne (la "caverne aux trésors"). Puis, s'aventurant alentours, ils font le dur apprentissage de la vie hors du lieu des délices.

 

Col 303-304

Adam et Eve sortirent de la caverne des trésors et se dirigèrent vers le jardin et s'arrêtèrent pour le regarder. Et ils allèrent vers le sud du jardin et ils trouvèrent l'eau qui, sortant des racines de l'arbre de vie, arrose le jardin et de là se répand sur la terre et forme quatre mers. Et ils reconnurent que c'était l'eau qui sort des racines de l'arbre de vie. Et Adam pleura et se frappa la poitrine et dit à Eve:"Ah ! quelles peines et quelles douleurs as-tu amenées sur moi, et sur toi et sur notre race." Et Eve lui dit : "Qui as-tu vu, et pourquoi pleures-tu ainsi, et me parles-tu de la sorte?" Et Adam lui dit: "Eve, ne vois-tu pas cette eau qui était près de nous dans le jardin, qui en arrose la surface et qui ensuite s'écoule au dehors? Tant que nous étions dans le jardin, nous ne souhaitions point avoir de l'eau, mais aujourd'hui que nous sommes dans un pays étranger, nous en avons besoin et elle est nécessaire pour notre corps." Et quand Eve entendit ces mots , elle pleura avec Adam, et ils tombèrent dans l'eau et ils désirèrent que leur vie finît, car leur désespoir était extrême. Mais le Seigneur compatissant et miséricordieux eut pitié d'eux et il leur ennoya son ange qui les retira de la mer et qui les mit sur le rivage comme morts. Et l'ange revint vers le Seigneur et dit "O Seigneur, tes serviteurs ont perdu la vie?" Et le Seigneur envoya sa parole à Adam et à Eve et il les réveilla de leur mort.

Et quand Adam fut revenu à la vie, il dit : "O Dieu, tant que nous avons été dans le jardin, nous n'avons pas eu besoin de cette eau; mais depuis que nous sommes venus dans ce pays, nous ne pouvons nous en passer." Et Dieu dit à Adam : "Tant que tu as observé mes commandements, tu n'avais pas besoin d'eau; mais aujourd'hui elle t'est nécessaire pour soutenir ton corps et le faire croître; car il est devenu semblable à celui des animaux qui ont besoin de l'eau." Et quand Adam et Eve entendirent ces paroles du Seigneur, ils furent dans l’affliction, et Adam pria Dieu de lui permettre de revenir dans le jardin et de le voir encore une fois. Mais le Seigneur dit : "Adam, j'ai fait un pacte avec toi, et quand il sera rempli, je te ramènerai dans le jardin, toi et les justes de ta race." Et Dieu cessa de parler à Adam. Et Adam et Eve sentirent en eux une grande ardeur causée par la soif; mais Adam dit à Eve : "Il ne faut pas que nous buvions de cette eau, Eve, car nous en mourrions. Si cette eau entre dans notre corps, beaucoup de fléaux nous frapperont, nous et notre postérité." Et Adam et Eve ne burent point de cette eau, et ils n'en remplirent aucun vase, et ils revinrent dans la caverne des trésors.

Puis col 313-314

Et Adam et Eve passèrent toute la nuit en prières , selon leur habitude, jusqu'à ce que vint le matin, et quand le soleil parut, Adam dit à Eve : "Allons vers la partie méridionale du jardin, à l'endroit où le torrent se divise en quatre mers , et prions Dieu de nous donner à boire de l'eau de la Vie." Et ils vinrent au bord de l'eau , et ils prièrent Dieu de jeter les yeux sur eux, de leur pardonner et d'exaucer leurs demandes. Et Adam dit : "Seigneur, tant que j'étais dans le jardin, et que je voyais l'eau qui coulait sous l'arbre de Vie, mon corps n'avait besoin d'aucune boisson et je ne connaissais point la soif, car j'étais vivant (immortel) et bien supérieur à ce que je suis maintenant. Mon corps est desséché par la soif : donne-moi, Seigneur, de l'eau de la Vie, afin que j'en boive et que je vive. Seigneur, que ta miséricorde adoucisse mes souffrances et mes peines, et si tu ne veux pas me laisser rentrer dans le jardin, conduis-moi dans un autre pays que celui-ci." Et la parole du Seigneur vint à Adam et dit: "Adam, tu demandes à être conduit dans un autre pays où il y ait du repos, mais tu ne peux encore pénétrer dans le royaume du repos ; ce ne sera qu'à l'accomplissement et l'expiration de ta peine; alors je t'introduirai , toi et les justes de ta race dans le ciel, et je te donnerai à toi et à eux, le repos que tu implores aujourd'hui. Et quand tu dis : "Donne-moi de l'eau de la Vie," afin que tu en boives et qu'elle te fasse vivre, cela ne peut arriver maintenant ; mais le jour où je descendrai dans l'empire des morts, où je briserai les portes de fer et romprai les verrous de fer, alors, dans ma miséricorde, j'amènerai ton âme et les âmes des justes dans le repos qu'ils goûteront dans mon jardin, jusqu'à la fin de l'accomplissement du monde. L'eau de la Vie que tu sollicites, ne te sera point accordée aujourd'hui, mais au jour où je verserai mon sang sur ta tête , sur la terre du Golgotha , car mon sang deviendra pour toi à cette heure la véritable eau de la Vie, non-seulement pour toi, mais aussi pour tous tes descendants qui croiront en moi , et ils obtiendront ainsi le repos et la vie pour l'éternité." Et Dieu dit encore à Adam : "Adam, tant que tu as été dans le jardin, les souffrances que tu éprouves ne sont point venues t'affliger : tu ne les as subies qu'après ta désobéissance à mes ordres; maintenant, ton corps a besoin d'aliments et de boisson ; bois ainsi de cette eau qui coule près de toi sur la terre." Et la parole de Dieu cessa de se faire entendre à Adam. Et Adam et Eve se prosternèrent devant Dieu, et s'éloignant de l'eau, ils se dirigèrent vers la caverne, et c'était le milieu du jour.

Les notes sérieuses :

1 "Revelation of Jesus Christ to Peter", Arabic text of St. Macarius, Hag. 14, ff. 302r-319v and english translation by Alin SUCIU, Göttingen Academy, April 2020

2 Evangile de Jean 7.37

3 Migne : Dictionnaire des apocryphes, T. 1 ; 1856 : col 301-302 et col 313-314

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article