Bavardages entre voisins

Publié le par Albocicade

Attablés au beau milieu de la rue, nous devisons tranquillement.

Bien sûr, nous nous connaissons tous, enfin, plus ou moins : c'est comme ça, un quartier.

Et ce soir, c'est quelque chose comme une "fête des voisins".

A côté de moi, l'un parle de ses calligraphies ; plus loin, une autre raconte les recherches hydrographiques d'un gars du coin au XIXe siècle, par ailleurs curé de paroisse : l'abbé Antoine Soulier, digne émule de l'abbé Paramelle. L'ambiance est détendue, quoique presque studieuse.

A d'autres tables, sans doute parle-t-on football…

- "Et vous, vous faites quelque chose ?"

Ah, c'est à moi. J'explique donc brièvement mes petites recherches sur des textes des Pères de l'Eglise, que j'essaie de rendre plus accessibles. Ce qui semble intéresser le calligraphe qui me demande où on peut les trouver.

Le lendemain, je passe chez lui pour récupérer son adresse email* afin de lui envoyer mon petit "Compendium patristique" (ainsi, bien sûr, que l'adresse du blog). Il me reçoit dans son atelier, où il ne fait manifestement pas que de la calligraphie. En fait, outre son travail de cheirographe** à la "plume d'or", il fabrique des cartes assemblées.

Ebahi, je découvre du matériel de pointe, tel que Migne, Gutenberg ou Archinos n'auraient pu imaginer dans leurs rêves les plus fous. En particulier une machine à faisceau laser capable aussi bien de découper (avec quelle finesse de précision !) que de graver (en enlevant un peu d'épaisseur) voire d'imprimer (par roussissement du papier) les feuilles aux qualités choisies qui lui sont insérées.

Ben sûr, avant d'en arriver à la découpe, il y a une masse de travail considérable… et après aussi d'ailleurs, pour l'assemblage.

Mais le résultat est bluffant.

Dire que ça fait des années que nous habitons à deux pas l'un de l'autre.

Comme quoi, entre voisins, on ne se connaît pas si bien que ça !

 

Notes :

* Comme ça, si vous êtes intéressé par ses cartes ou calligraphies, je peux vous communiquer ses coordonnées.

** "χειρόγραφος", l'écriture manuelle.

 

NB : pour les besoins de la cause, je lui ai demandé à prendre un cliché d'une de ses cartes…

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article