Qui a dit "Bonnes Fêtes" ?

Publié le par Albocicade

http://www1.pictures.zimbio.com/gi/Turkey+Farmers+Prepare+Christmas+Rush+6gcKmuG42nSl.jpg

C'est reparti pour un tour…

Avec la plupart de mes interlocuteurs d'un instant, il est question de "Fêtes", de "Joyeux Noël", de "gueuleton" de "bonnes bouteilles" et bien sûr d'excès "à ne pas commettre" ; le tout sur fond de "crise" et de "parce que maintenant, il faut compter"…

Le genre de discours qui me fiche le moral par terre ou – selon l'humeur du moment – qui m'agace profondément.

J'en viens à souhaiter que cette "période des fêtes" , cette misérable caricature, soit passée et que cesse enfin ce malaise – presque cette nausée – qui m'étreint.

Et pourtant, bien sûr, j'ai tort.

Que l'on affuble un homme d'un masque de singe et d'une peau de bête en le forçant à pousser des grognements, il n'en reste pas moins homme, et pourrait bien – un jour ou l'autre – se défaire de ses oripeaux et se montrer tel qu'il est vraiment : homme et non bête.

Ainsi en est-il de Noël : même défigurée, même rabaissée à n'être qu'un prétexte à goinfrerie et inévitables cadeaux, Noël reste la fête de la Naissance du Sauveur. Il faut seulement regarder derrière le "masque" imposé.

Et puis, j'ai aussi mes consolations : alors que le spleen commence à m'envahir, je vois arriver – tenue bleue et voile en tête – une des sœurs de la petite communauté catholique qui demeure à flanc de montagne, à quelques kilomètres d'ici.

Et lorsque nous nous souhaitons mutuellement un "Bon Noël !", nos mots – ignorants des cadres imposés – vont à l'essentiel.

Alors, à chacune, à chacun :

BON NOËL

 

Et juste pour le plaisir, un lien vers une vidéo que je viens de recevoir : Dans un centre commercial, le 13 novembre dernier…

Inattendu, inespéré même… ils ont osé chanter le "Alleluia" de Haendel comme ça, sans prévenir…

Je ne sais pas si, comme le pensait le prince Myshkine* "la beauté sauvera le monde", toujours est-il que, de cette manière, elle peut y contribuer…

 

* Dostoievsky : L'idiot, Troisième partie, chap V

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article