Noël 2010

Publié le par Albocicade

Kdo blog

 

Dame Cigale m'ayant fait la remarque que le billet précédent pouvait paraître quelque peu… pessimiste, il est donc temps de mentionner ceux pour qui Noël ne saurait se réduire à une dinde aux marrons (même si, bien sûr, rien n'empêche d'apprécier la volaille farcie).

Et comme le 24 j'étais à mon poste de travail, c'est donc là que j'en ai croisé.

 

Il y eut, par exemple, cette personne que je ne connais que de vue qui, s'étant garée très approximativement, a bondi de sa voiture pour venir me souhaiter un "Joyeux Noël", avant de repartir précipitamment vers je ne sais quelle urgence.

 

Il y eut ce jeune homme, catholique enthousiaste, qui avait traversé une bonne partie de la France pour participer à la veillée de Noël de la communauté à flanc de montagne dont je parlais dans le dernier billet.

 

Il y eut, en fin de journée, cette personne (mariée à quelqu'un de farouchement anti-chrétiens) qui est venue à la faveur de la nuit tombée pour que nous nous souhaitions réciproquement un Vrai Bon Noël, afin de pouvoir (ne serait-ce que fugacement, clandestinement) partager un peu la joie de la Nativité.

 

Il y en eut d'autres encore, à saisir l'occasion, et je ne saurais les mentionner tous.

 

Toutefois, j'ai gardé pour la fin cette personne (elle se reconnaîtra) qui m'a apporté un petit paquet joliment emballé : un cadeau.

Mais un cadeau pas pour moi seulement, pour vous aussi.

Sur l'étiquette, il était inscrit "Pour : Cigales éloquentes".

C'est le photophore qui illustre ce billet !


Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article