Douce France...

Publié le par Albocicade


La France est un pays étonnant ! C'est, par exemple, le seul territoire où la radioactivité n'est pas dangereuse.

Et ce n'est pas d'aujourd'hui !

Ainsi, Marie Curie - grande spécialiste des radiations - affirmait que la manipulation du Radium était sans danger. C'était avant de mourir d'une leucémie - causée probablement par un mauvais courant d'air.

 

Plus près de nous chronologiquement, en 1986, le nuage radioactif en provenance de Tchernobyl a eu la délicatesse d'épargner entièrement notre territoire. Enfin, c'était grosso-modo la version officielle, ce qui fut l'occasion - pour des scientifiques vigilants - de créer une Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD).

 

Mais pourquoi chercher dans les années passées ?

Il n'y a qu'à suivre l'actualité : il y a quelques jours, le 8 ce beau mois de Juillet, une fuite d'eau chargée en éléments radioactifs à la centrale du Tricastin (dans la Drôme) est détectée. Après les premières mesures prises, il est annoncé que mes conséquences pour les populations locales de ces rejets accidentels d'eau chargée en uranium devraient être négligeables... même s'il est par ailleurs interdit de consommer l'eau, la nappe phréatique étant touchée. Donc "sans danger" mais "dangereux" quand même ?

Dans la foulée, on s'aperçoit qu'une autre nappe, proche, est polluée par des déchets radioactifs (d'origine militaire ceux là) enfouis dans le sol. Là encore, il n'y a (officiellement) pas lieu de s'affoler.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, c'est à Romans sur Isère (toujours dans la Drôme, mais au nord du département cette fois ci) que la semaine suivante une autre fuite est détectée, elle aussi sans "aucun impact sur l'environnement".

D'ailleurs, explique-t-on à Areva, des fuites comme celle-là, "il y en a une centaine par an..."

Rassurant, n'est-ce pas ? Surtout si l'on tient compte du fait que la fuite est ancienne de plusieurs années.

 

Quand on vous dit qu'en France, la radioactivité n'est pas dangereuse !!!

 

Au fait, suffit-il de se laisser bercer par la désinformation officielle (comme en 1986) ou la propagande d'un grand groupe industriel pour être en sûreté ? Je m'interroge...

 

 

Publié dans Ecologie - théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article