Le grutier

Publié le par Albocicade

 

Version corrigée

Depuis quelques temps, on entend parler d'hommes qui vont s'installer sur des grues pour réclamer leurs "droits parentaux"… Alors quand j'ai lu, sur Facebook "Un ancien grutier devenu moine stylite... passe sa vie sur un rocher à 40m de haut", sur le coup j'ai cru à un gag, dans le style du Gorafi.

 

Et pourtant, non : le P. Maxime vit effectivement en Géorgie. Sur un vertigineux piton rocheux. Et, effectivement, il fut, dans une autre vie, grutier. Entre autres. Entre autres, parce que ce bon moine a connu une jeunesse quelque peu agitée qui, s'accommodant de drogue et d'alcool, le mena à la case "prison".

Là, il comprit qu'il était temps de changer de vie. Au point de devenir moine.

Il faut dire que dans le coin où, avec des copains, il allait écluser force bouteilles il y avait ce Piton de Katchkhi un endroit où la terre touche le ciel, et sur lequel avaient vécu des moines, il y a bien longtemps. Enfin, c'est ce qu'on racontait, en bas. D'ailleurs, d'en bas on apercevait des ruines au sommet, et des alpinistes avait confirmé qu'il s'agissait bien d'une église. Mais personne n'y allait, et d'ailleurs, il n'y avait pas moyen d'y accéder.

Devenu moine, le P. Maxime entreprit de s'y installer… il y a 20 ans. Contrairement à l'info qui circule, le P. Maxime, qui travaille depuis une quinzaine d'années à réhabiliter le site, ne s'y est installé qu'au printemps 2012. Plus d'infos sur le site "The stylite, a matter of faith".

 

Pourquoi en parler maintenant ? D'une part, parce que nous ne sommes encore pas loin du début de l'année liturgique, mais aussi (surtout, disons-le) parce qu'un photographe vient de consacrer un reportage à ce P. Maxime.

Et enfin, parce que le passé tumultueux du moine permet à des jeunes déboussolés de découvrir qu'il n'y a pas de fatalité à s'enfoncer, et que pour chacun, "aujourd'hui" peut devenir "le jour du salut".

Pour le reste, je vous laisse lire en français, le billet que vient de lui consacrer le Pravoslave irénique, et regarder ici un autre article qui dit la même chose (mais en anglais) avec des  photos plus grandes.

 

Au fait, si vous regardez bien sur la photo que j'ai mis en haut, vous verrez le moine gravir son échelle fixe, comme lorsqu'il était grutier...

(Un grand MERCI à A-D M, qui m'a communiqué l'info initiale.)

P.S. : Par ailleurs, j'en profite pour faire un petit rappel vers le P. Nikanor, cet ex-trader devenu moine dont j'avais parlé il y a quelques années, et qui vit, lui, en Bulgarie.

Re P.S. : Depuis que j'ai eu l'info et programmé cet article, je vois que d'autres s'en sont fait l'écho... ce doit être ce que l'on appelle le "buzz".

 

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article