Un pape s'en va

Publié le par Albocicade

http://laregledujeu.org/moix/files/2013/02/pape-benoit-16.jpg

Je sais, tout le monde en parle.

Un véritable "emballement médiatique".

Par nécessité éditoriale… ou non.

 

Je pourrais, à l'imitation du Moinillon, ne marquer que le mot "Respect".

Ce serait incontestablement suffisant, mais au risque de me faire taxer de plagiat.

 

Du coup, il me faut mettre quelques lignes de plus.

 

Il y a bien longtemps, j'avais lu (où donc, dans quel bouquin ?) quelques lignes concernant Célestin V. Ce brave ermite qui, en des temps troublés, fut fait pape sans y rien pouvoir et qui, voyant bien que tout lui échappait renonça à sa charge… Même si certains lui en tinrent violemment rigueur, à l'image du Dante qui le fait courir indéfiniment dans son enfer, harcelé par des taons, j'en gardais pour ma part le souvenir d'un homme pieux et sincère, d'un homme de paix aussi. En tous cas pas d'un homme de pouvoir.

 

Et lorsque j'ai appris l'annonce de la résignation du pape actuel, c'est cette image (pas le nom, je l'avais oublié) qui s'est imposé à moi…

Bien sûr, je suis mal placé pour parler d'un pape, mais tout de même… au fil des années écoulées, il m'a beaucoup impressionné. Par sa discrétion, sa volonté d'être un témoin du Christ, de ne pas esquiver les problèmes...

Il m'a beaucoup impressionné, il continue.

 

Et puisque, parfois, il faut un mauvais calembour pour masquer son émotion, je n'ajouterai que deux mots : Benoît cesse.


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Euthyménès 15/02/2013 09:58


Oserais-je dire: "Louange à toi, Pape ôté!"? Ce n'est pas terrible non plus.

Albocicade 15/02/2013 12:42



Je n'irais pas jusqu'à là, mais ne soyez pas si modeste : le mot est réussi !



Laurence 14/02/2013 00:53

Ca y est, j'ai saisi

Albocicade 13/02/2013 23:15


Ben... en français, quoi : Benoît XVI... Benoît cesse... :-(


Un vrai mauvais calembour.


Par ailleurs, je connaissais l'article de koztoujours (les nouvelles vont très vite, sur la toile) mais à la différence de "Koz", j'avais parié que Ratzinger serait pape..., Il me semblait que
l'Eglise catholique avait besoin de se "recentrer" sur l'Essentiel, de se "retrouver", et que le Ratzinger de "Dominus Iesus" pouvait aller dans ce sens... A défaut d'être forcément d'accord avec
tous ses développements, j'avais apprécié sa manière de rappeler, fort classiquement, ce qu'est l'eglise catholique, loin des envolées lyriques et les approximations émotionnelles. Savoir dire
clairement qui est "Je" et qui est "Tu" (ou du moins, comment "Je" perçois "Tu") est une base indispensable pour entrer en un dialogue vrai.


Par contre, je n'ai aucun pronostic sur "l'après 28 Février"

Laurence 13/02/2013 18:07

Ah, j'oubliais...j'ai pas saisi le calembour

Laurence 13/02/2013 18:06

Je te mets le lien d'un article auquel je pourrais souscrire complètement et qui pourrait t'intéresser. Je lis les billets de ce blog régulièrement et je suis (presque) toujours sur la même
longueur d'onde. http://www.koztoujours.fr/?p=15245#more-15245