Sur la route

Publié le par Albocicade

http://www.educol.net/en-route-avec-le-sac-a-dos-t9974.jpg

Cheveux plutôt longs, court-barbu, il n'est pas du coin et semble flotter un peu dans un blouson de cuir légèrement trop grand.

Je l'ai déjà vu un peu plus tôt, alors que je faisais la queue à une caisse de supermarché. Il n'avait pas grand-chose à payer… je l'ai laissé passer.

Mais là, je suis à mon poste de travail, et je le vois qui s'approche avec sa moto bien chargée.

Et franchement, je trouve qu'il a une bonne tête !

Non, ce n'est pas exactement ça… c'est plutôt que, d'une certaine façon, je me reconnais en lui… oui, quelque chose comme ça : même si je n'ai quasiment jamais fait de moto, il me fait penser à moi quand j'avais son âge.

Quand je "taillais la route", c'était plutôt en auto-stop, mais dans mon sac, j'avais tout mon barda pour être autonome n'importe où, et toujours ma bible, et même quelques évangiles à donner au gré des rencontres...

C'est même tellement évident que, en attendant qu'il arrive, je prend un petit évangile (oui, j'ai même ça dans mon poste de travail) pour le lui donner.

(Je sais, ce n'est ni très "rationnel", ni très "pro".)

 

En fait, c'est lui qui parle en premier : "Bonjour, vous êtes Albocicade ?" (Bon, il n'a pas dit "Albocicade", mais mon prénom)

Que répondre, sinon un "Oui" un peu surpris.

Il continue : "A midi, j'étais chez telle personne, qui m'a parlé de vous…"

Bien sûr…

Je souris et lui dit "Donc, ce n'est pas la peine que je vous donne cet évangile que j'avais préparé pour vous…"

Il n'est même pas étonné et répond : "Ben non, j'ai déjà mon petit bleu dans le sac…"

 

Quand je disais que j'avais l'impression de me reconnaître à son age…


 

Cela se passait un samedi. Alors bien sûr, le lendemain, nous étions dans deux églises différentes.

Dans la sienne, pas d'icône, ni d'encens, pas même de liturgie à proprement parler. Juste des chants accompagnés à la guitare, des prières improvisées, et une prédication, mais tout ça "avec crainte de Dieu, foi et amour".

Pour tout dire, dans son église, ils ignorent tout des Pères de l'Eglise, et seraient bien en peine de dire combien il y a eu de conciles œcuméniques. Mais l'Evangile, ils connaissent, et leur christologie est incontestablement chalcédonienne : le genre d'église que je fréquentais, quand j'avais son age...

Bonne route, jeune homme !

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article