Le violoneux

Publié le par Albocicade

 

http://clesnes.blog.lemonde.fr/files/2007/04/joshua-bell.1176057899.jpg

Tout dernièrement, j'évoquais – un peu dubitatif, il est vrai – la phrase du prince Michkine "La beauté sauvera le monde" (à propos de cette vidéo).

 

Dubitatif, d'abord parce qu'il convient que cette "beauté", ce "beau" soit aussi "bon" (il est question de "sauver le monde" tout de même, et ce n'est pas une quelconque esthétique, fut-elle reconnue de manière académique ou populaire, qui peut y suffire).

Mais je suis aussi dubitatif pour une autre raison : quand bien même ce "beau" aurait cette qualité, encore faut-il être réceptif à cette beauté. Et ce n'est pas toujours le cas.

 

J'en veux pour illustration ce qui est arrivé à Joshua Bell, un matin de janvier 2007.

Casquette vissée sur le crane, violon au menton, il a joué durant trois quarts d'heure dans le hall d'une grande station de métro de Washington.

Bon, reconnaissons que venir taquiner les oreilles de ses contemporains à l'heure où ils se rendent au travail n'est peut-être pas la meilleure façon de se faire un auditoire. Mais tout de même, sur le bon millier de personnes qui sont passées durant ce temps, seules vingt-sept lui ont jeté quelqu'argent (une trentaine de dollars en tout), et pour ce qui est de s'arrêter plus d'une minute pour écouter… il ne s'en est trouvé que sept pour cette "perte de temps".

Pourtant, il joue plutôt bien, Joshua, c'est même un peu sa spécialité. Et son violon, un Stradivarius, n'a rien du crincrin de base. Même que, trois jours auparavant, il avait joué à guichets fermés au Symphony Hall de Boston. Avec des places jusqu'à 100 $, tout de même.

 

Bref, compte tenu du répertoire joué par Joshua ce jour là, on peut dire que la "beauté" était au rendez-vous. Mais pas le monde.

 

Plus d'infos (en anglais) sur cet article du Washington Post (ou un abrégé en français sur ce blog)

 

Bon, il semble que l'année se finissant, il ne reste qu'à espérer se retrouver en 2011 !


Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article