Fantaisie bibliographie, ou "Les avez-vous lu ?"

Publié le par Albocicade

http://static.commentcamarche.net/sante-medecine.commentcamarche.net/faq/images/IGD8U2A8-istock-000001911086xsmall-s-.png


Après les livres sérieux, quelques titre d'ouvrages fictifs trouvés dans les "Fantaisies bibliographiques" de Gustave Brunet, 1864.


Catéchisme chinois de Sixte-Quint, en langue hottentote, syriaque et française, rédigé sous forme de questions succinctes sans réponse, à l'usage des enfants qui sont encore dans le sein de leur mère. Ochsfort, l'an 31 3/4, grand in-folio.


Traité du célèbre Arabe Ahalcani sur l'art d'entendre pousser l'herbe et de voir les puces sauter pendant la nuit. Tripoli, 1572, in-4.


Explications des mystérieuses figures hiéroglyphiques qui se montrent souvent au bas des chemises des petits enfants, par Ernest Nusenstieber. Xotingen, 1533, in-4, avec un atlas in-folio de 100 planches coloriées d'après nature.


De l'Usage des cadrans solaires pendant la nuit, par un mathématicien célèbre. En Corse, l'an 772, 24 volumes in-8.


Mémoire sur l'emploi des chats dans l'art musical, et sur le procédé de leur mordre la queue afin qu'ils miaulent de concert. A Utremifasola, l'an 913, in-4.


Description d'un instrument mathématique employé chez le grand Mogol afin de constater la vertu des dames. Syracuse, 1973, in-folio.


Détails des frais de construction de la Tour de Babel, écrits sur une peau de licorne.


Traité sur la fièvre quarte des baleines, écrit par un Groenlandais, avec un appendice composé par un chaudronnier qui a longtemps séjourné à Jérusalem, et qui indique un procédé destiné à remplacer le harpon par un fusil chargé avec une fourche.


Prosodie hébraïque d'Homère, écrite par ce poète célèbre durant sa résidence à Paris, conformément à l'ordre de Tamerlan. Ce manuscrit a été mangé des rats au point qu'il n'en reste pas trois lignes entières ; il pourra cependant être fort utile lorsqu'il se présentera un savant en état de le déchiffrer.


Traité d'un rabbin de Westphalie sur le retour de la captivité de Babylone, avec un appendice relatif au moyen d'enlever les dents sans douleur par un coup de marteau.



A ces titres, j'ajoute  les "Mémoires d'un amnésique", un ouvrage capital que l'on peut résumer ainsi : "Moi, j'pense pas. Ou quand je pense, j'pense à rien, sinon ça me fatigue…"


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article