Bien l'bonjour d'Eugène !

Publié le par Albocicade

 
 
Ils nous avaient conviés à les rejoindre, pour un pique-nique, dans ce pays d'oliviers et de calcaire. Au bas mot, deux heures de route... je déteste.
Mais pour les rejoindre, pour partager ce moment ensemble, j'aurais même été prêt à pousser jusqu'à deux heures et quart !
En arrivant , nous dominions une vallée, et de l'autre côté, au bord d'une falaise, l'ermitage.
La messe commence à 11 h, et il était déjà 11 h passée...
Tant pis. Glacière sur l'épaule, sac sur le dos, nous nous engageons dans la garrigue : peut-être aurons nous quand même un peu de liturgie.
11 h 45, nous sommes enfin à l'ermitage. La chapelle est ouverte. Il y a le prêtre, 6 ou 7 personnes. Nous entrons discrètement, nous tenant un peu en retrait. C'est le moment de l'eucharistie. Aucun de nous ne communie, mais notre prière est unie à celle des personnes qui nous ont devancé. Bénédiction, sortie.
Le panorama est magnifique. On domine la vallée, on voit jusque... loin.
Les gens repartent. Je propose au prêtre-ermite : "Accepteriez-vous de partager notre repas ?"
Il accepte, nous propose un endroit pour nous installer. Une "table" en pierre au centre, des "sièges" sur 3 côtés, le ciel pour toiture, nous déballons nos provisions.
"Père, bénissez". Et nous sommes là, ensemble, à partager le même repas ; lui, l'ermite cistercien, nos amis protestants, et nous, les orthodoxes.
Nous n'avons pu partager l'eucharistie ensemble, mais c'est bien la même foi au Ressuscité qui nous a réuni là. Et, comme Jésus le dit dans l'Evangile,  là ou deux ou trois sont réunis en son nom... Il est au milieu d'eux, de nous.
C'était un dimanche, en Ardèche, à l'ermitage St Eugène.
 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article