Le gagneur

Publié le par Albocicade


Mon poste de travail ressemblerait-t-il à un confessionnal ?

Pas vraiment, en fait.

Il n'empêche…

Ce jour là, c'était plutôt calme, et mon interlocuteur d'un instant en a profité pour faire durer un peu le temps. Histoire de dire… de se dire.

- Dans mon précédent boulot, je jouais au tarot tout seul…

- ? !! ??

- C'était l'époque où la chaussure était en crise. J'allais au travail chaque jour, à plus de 100 kilomètres de chez moi, mais je n'avais rien à faire. Il fallait seulement que je sois au bureau, en attendant d'être licencié

- Et alors ?????

- Alors, je jouais aux cartes. Le plus souvent au tarot. Tout seul… toujours seul.

- Franchement, ça ne devait pas être simple…

- Bof, il me suffisait de changer de place à chaque fois, et d'oublier le jeu que je venais de poser… L'avantage, c'est que je gagnais toujours !


Il a dit cela avec un pauvre rire : même après plusieurs années, on sent la blessure encore présente. Etre obligé de faire plus de 200 kms par jour pendant des semaines pour ne rien faire de sa journée, et se distribuer des cartes pour ne pas devenir dingue…

Il paraît qu'en période de "crise", on appelle ça un plan "social".


Aujourd'hui, il a un autre emploi.

Je ne sais pas s'il joue encore aux cartes, mais – si c'est le cas – je suis certain d'une chose : même s'il ne gagne pas toutes les parties, ça ne doit pas l'attrister outre mesure.


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article