Calendrier ou carton ?

Publié le par Albocicade

Année après année, la période de l'avent me désole.
La faute à ces calendrier qui n'attendent rien, qui n'annoncent rien : nul avènement, nulle venue. Rien qu'une machine à faire du fric en récupérant les restes de culture d'une société à la dérive.
Et les gamins de se gaver de chocolats au réveil.
<soupir>
Et si...
Et si on inversait la logique du mercanti ?
Plutôt que d'acheter d'inutiles sucreries pour complaire à la rapacité du pouvoir d'achat, et au passage se faire dérober le sens même de la Fête attendue, pourquoi ne pas acheter des choses utiles, basiques, nécessaires ?
Pas pour les utiliser, pour les donner.
Si j'en parle aujourd'hui, c'est pour vous laisser le temps de vous organiser : l'Avent[1] commence cette année dimanche prochain (27 Novembre)...
Donc, prévoir un carton, une caisse, une boite – bref, un contenant – que l'on réserve dans un coin de la maison, ni trop en vue, ni trop hors de vue[2]. Et dans ce contenant, chaque jour de l'Avent, placer quelque chose : un savon, un kg de riz, une paire de chaussettes, que sais-je encore.
Et tandis que jour après jour le carton s'emplit, il vous reste à décider à qui vous allez remettre cela, pour Noël.
Quelque personne dans le besoin que vous connaissez, par exemple, ou une association qui se chargera de donner votre petite collecte d'Avent à qui en aura le besoin et l'usage.
Une sorte de "calendrier de l'Avent" en l'honneur de Celui qui a voulu naître pauvre parmi les pauvres. Une préparation en geste.
 
notes

[1] Oui, je sais l'Avent est une tradition catholique. Mais puisque je suis en France, je trouve que c'est une belle tradition.
[2] Pas la peine de s'en faire une gloire, mais il ne faudrait pas non plus que – trop bien caché – il se fasse oublier et reste vide.

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

blanke 23/11/2016 10:50

Bonjour,
Ceci est une belle idée. Je la reprends à mon niveau si vous me le permettez.
Fraternellement en Christ

Albocicade 23/11/2016 18:15

Je vous en prie, faites ! (d'ailleurs, l'idée n'est pas de moi, et a pour vocation d'être partagée)