Les cinq "S"

Publié le par Albocicade

 

J'ai cinq doigts. Par main, je veux dire.

Ces cinq doigts me permettent de saisir, de prendre, de donner aussi. Et de compter.

Et de prier.

De prier avec cinq "S".

Mais pour qui prier ? Oh, bien sûr, souvent je prie "pour tous", car "tous, nous sommes en péril".

Mais aussi, parfois plus spécifiquement pour ceux qui souffrent.

C'est vaste, souffrir, cela touche le corps, l'âme, les deux.

Il y a donc ceux qui souffrent.

Mais si je prie pour eux, ne dois-je pas prier pour ceux qui leur portent secours ? Celle qui, voyant un accident intervient pour mettre le blessé en sécurité, celui qui se jette à l'eau pour en retirer le désespéré qui vient de sauter d'un pont...

Oui, mais, après les premiers secours, il y a ceux qui, techniciens accomplis – médecins, infirmiers, chirurgiens et j'en passe – prodiguent des soins appropriés, le temps nécessaire à une guérison, un mieux. Tous ceux-là n'ont-ils pas besoin aussi de notre prière ?

Enfin, il y a les "non spécialistes", ceux qui sont là et qui par un mot, un regard, un geste, une présence ponctuelle ou dans la durée  apportent un soulagement dans la douleur, les tourments. Ceux-là aussi ont besoin du secours de Dieu.

Alors, quand je prie avec mes doigts, je dis :

Seigneur Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant

aie pitié de ceux qui Soufrent

et de ceux qui leur apportent

Secours, Soin et Soulagement.

Amen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article