Plongée dans un monde inconnu

Publié le par Albocicade

http://www.hellopro.fr/images/produit-2/5/6/7/micro-serre-tete-hm20-a-2861765.jpg

 

Mercredi soir, fumée blanche… habent papam.*

J'écoute à la TV un prélat français, voix chevrotante de rigueur, en faire l'annonce en latin.

Attente, puis le voila.

Il parle un peu, en italien, et ses mots sont traduits en toutes langues, dont bien sûr, dans ma télé, en français. Sans difficulté.

 

Puis il prie. Pas en latin, non, toujours en italien : "Padre nostro che sei nei cieli…"

L'interprète de la grande chaîne de TV se fait hésitante, hasardeuse, bafouille, laisse passer des mots… Manifestement, elle ne comprend pas vraiment ce qu'elle entend, ce qu'elle traduit.

Après le "Notre père", la nouveau pape poursuit avec un "Je vous salue Marie" ; l'interprète patauge de plus belle : cette succession de mots ne lui dit manifestement rien.

S'agirait-il d'incantations d'un rituel bantou qu'elle ne serait pas plus dépaysée.

 

Je bouillonne : d'accord, cette élection s'est passée plus vite que prévu (prévu par qui, d'ailleurs ?), mais tout de même, ils savaient que ça allait arriver. Encore, s'il avait fait un discours compliqué, j'aurais compris, mais là, "un pater et un ave", quasiment le minimum syndical du catholicisme.

Quoique, c'est peut-être ça le problème : c'est du "religieux", du "catho" qui plus est. Du "qui relève de la sphère privée et doit y rester", et finalement du "qui n'a plus sa place dans la culture commune".

Alors, bien sûr, la chaîne de TV s'est fendue d'un communiqué d'excuse expliquant qu'il s’agissait "d’une traduction instantanée avec les risques et les imprévus que la retransmission d’un moment exceptionnel représente parfois".

 

Mais cela traduit surtout l'ignorance abyssale de toute référence chrétienne dans laquelle se meut le monde des médias, ce "monde" qui participe si activement à l'éducation des enfants et à la formation de la pensée des adultes.

 

Craignant de me faire taxer d'esprit chagrin et malveillant, j'invite chacun à visionner la vidéo de ceci, à la suite du communiqué d'excuses .

 

Petite note pour les non latinistes

* N'étant pas catholique, j'ai pensé "Ils ont un pape". Mais aux lecteurs et lectrices catholiques de ce blog, je dis : "papam habetis" : "vous avez un pape".

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

thanatonpatisas 23/03/2013 10:19


Ce n'est pas plus tôt : "Habemus Papam" que dit le cardinal qui chevrotte car il a probablement la maladie de Parkinson... "Nous avons un Pape"... 

Albocicade 23/03/2013 11:01



Si, bien sûr : le cardinal français, qui a effectivement la maladie de Parkinson, a dit "Annuntio vobis gaudium magnum : habemus papam..."


Le "habent papam", comme je l'explique en note, est seulement la réflexion que je me suis fait... (Ceci dit, il est rare que je pense en latin, j'en conviens)



Euthyménès 19/03/2013 18:11


L'inculture religieuse n'a cessé de se développer dans tous les milieux, ces dernières décennies. Je me souviens d'un collègue de travail, qui, intrigué par mon appartenance à l'Eglise orthodoxe,
me posa cette question "Est-ce que les Orthodoxes croient à la Trilogie?". Marcel Pagnol n'en avait sans doute pas espéré autant.Il s'agissait de quelqu'un ayant rejeté le catholicisme mais qui
avait fait ses études secondaires dans l'un des plus prestigieux établissements scolaires catholiques de Paris. Grâce aux médias dominants le christianisme est tourné soit en dérision, soit
traité comme un objet d'étude archéologique. Autre anecdote , dans l'esprit du temps: un grand quotidien régional relate les obsèques civiles d'un élu radical, avec un grand concours de foule,
dans la halle des sports municipale. et le journaliste de s'extasier sur cette halle vibrante d'hommages,devenue "un temple laïque et républicain". Espérons qu'après avoir connu l'école laïque et
obligatoire on ne nous impose pas ce genre de "temple laïque",dans une version modernisée du culte de la déesse Raison !

FABRE Daniel 17/03/2013 17:46


pour ma part j'ai aussi été très surpris que la dame s'échinait à traduire le notre Père et " je Vous salue Marie" alors qu'elle aurait du les connaitre par coeur ! je n'imaginais pas du tout que
le monde se fut éloigné si loin du religieux, de Dieu !

Laurence 17/03/2013 16:27

J'ai eu exactement la même réaction en entendant cette traductrice. Incompréhensible...surtout que les traducteurs ne manquent pas. Pourquoi en ont-ils choisi une qui n'avait pas cette élémentaire
connaissance. Étant catholique de rite byzantin, je peux dire "habeo Papam"