Mistères et miracles.

Publié le par Albocicade

http://plages-arras.cef.fr/cache/fichs_declinaison/84238_2.jpg

Les plus jeunes lecteurs de ce blog ne se souviennent peut-être pas avoir applaudi au "miracle de St Nicolas" mis en scène par Jean Bodel à Arras, ou au "mistère de St Martin" par Andrieu de la Vigne à Seurre

C'était il y a bien longtemps, et sans doute sont ils trop jeunes. A moins que miracles, mistères et autres jeux théâtraux à la fois hilarants et édifiants soient entièrement passés de mode.

Quoique…

 

Le 24 décembre, veille de Noël, nous étions au village.

Pour une raison aussi désolante qu'indépendante de notre volonté, nous ne pouvions nous joindre à une Liturgie.

Bien sûr, le soir venu, nous pourrions familialement chanter quelqu'hymne, lire l'Evangile de la Nativité…mais le Fils est né pour tout humain, et il y a quelque chose de "collectif" à l'évocation de Noël.

Alors, ce 24 décembre, puisque nous ne pouvions prendre la route, nous nous sommes dirigés vers le Temple protestant du village où était organisée (par les réformés, catholiques et évangéliques) une après-midi  conviviale.

Au pied de la chaire, une toile tendue délimite une scène. Ils sont deux, sur cette scène; lui et elle. Ils seront tour à tour "Adam et Eve", "Zacharie et Elisabeth", "l'âne et le bœuf"… à dire les mots bibliques, à raconter l'Histoire, la venue du Sauveur.

A dire et à jouer.

Costumes, gestuelle et même bons mots : adultes et enfants suspendus aux lèvres des acteurs, s'esclaffant de concert pour redevenir attentifs l'instant d'après…

Finalement, tant pis pour Bodel et les autres des temps jadis : ce que nous avons vus ce jour là n'avait sans doute rien à leur envier.

Et le soir venu, lorsqu'ayant allumé quelque bougie devant l'icône de la Nativité nous avons chanté et prié, nous avions tous en tête les moments majeurs de cet évènement…

 

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article