Hors dictionnaire

Publié le par Albocicade

ou "collaboration internationale"

 

Dernièrement je reçois un mail à propos d'un certain texte dans lequel mon correspondant me dit en substance : "je cale complètement face à καταλαδων ; si tu peux me faire profiter de tes lumières ? "

 

Mes "lumières" ! Il en a de bonnes … En fait, je ne connais pas ce terme, mais mon niveau en grec étant (à peine) élémentaire, cela ne m'inquiète pas outre mesure. D'ailleurs, à défaut d'être compétent, j'ai un peu de méthode. Je prends donc le texte incriminé (précisément, celui qu'il a utilisé) pour m'assurer que Ren' (c'est le nom de mon correspondant) n'a pas fait de faute de lecture.

La typographie est médiocre, mais le mot est bien là : reste à l'identifier.

DJ-TAQ20-a

A priori, il doit être rare puisqu'une recherche basique sur internet n'en donne que 3 ou 4 occurrences qui apparaissent dans de bien vieilles éditions*.

Pourtant, j'ai beau décomposer le mot dans tous les sens, scruter le "Lampe", éplucher le "Liddell-Scott", fouiller le "Alexandre", secouer le "Mourcin" (on ne sait jamais ...) pas moyen d'y voir clair ! J'espère une faute de copiste qui serait signalée en note par Lamoreaux : rien !

En désespoir de cause, je ne vois d'autre solution que de solliciter moi aussi de l'aide.

Pourquoi ai-je pensé à Josh, que je ne connais pas et qui réside par-delà les Océans ? A vrai dire, je n'en sais rien.

Ceci étant, je lui envoie un mail d'appel à l'aide en y joignant une copie du texte incriminé.

Par chance, l'informatique ayant totalement décomposé l'image en un code impénétrable, Josh n'est pas influencé par mon image et se risque à ma première hypothèse (à savoir, une mauvaise lecture), en y adjoignant une proposition d'une simplicité affligeante : ce mot abscons ne serait-il pas tout simplement "καταλαβών", participe aoriste 2 de "καταλαμβάνω". Du coup, j'ai scruté le texte de Migne à m'en fêler les verres de lunette, et il m'a fallu admettre qu'il avait bien probablement raison : la barre supérieure du delta, chez Migne est nettement inclinée, tandis que la barre supérieure du béta est horizontale. Aussi, et à cause d'un encrage tout ce qu'il y a de défectueux, il faut bien probablement considérer qu'il s'agit d'un béta, et non d'un delta.

DJ-TAQ20-b

Le lendemain matin, il m'envoyait d'ailleurs un lien vers une autre édition du texte en question, mieux imprimée, dans laquelle le doute est absolument exclu.

DJ-TAQ20-d

 

Je transmis donc ces informations à Ren, qui s'en trouva fort soulagé.

 

Bon, je l'avoue, cette anecdote n'a pas grand-chose de palpitant à lire. Et pourtant il y a quelques années, elle eut été impensable. Textes numérisés, e-mails par-dessus l'Atlantique, et surtout des contacts aussi inconnus que réactifs…

Alors, c'est pour moi l'occasion de signaler le blog de Ren' (en français, consacré aux relations entre chrétiens et musulmans) ainsi que le blog de Josh (en anglais, il s'occupe souvent de textes patristiques latins ou grecs.

 

 

* Note de tout en bas : si j'étais allé vérifier dans ces "bien vieilles éditions", je me serais rendu compte que le mot ne s'y trouve pas, et qu'il correspond simplement à un défaut de reconnaissance de caractère… Comme quoi, quand on a de la méthode, il faut s'y tenir, et ne pas sauter un peu précipitamment une étape.


Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ren' 18/01/2013 07:47


En tout cas, encore merci pour votre aide ^^