Le détail

Publié le par Albocicade

Le diable, dit-on, se cache dans les détails.

Sans doute est-ce vrai. Cela signifie-t-il pour autant que le détail serait le lieu réservé du diable, son apanage duquel Dieu serait exclu ?

Certainement pas : si le bougre se faufile où il peut afin de nous empoisonner la vie, il ne saurait en chasser Dieu.

 

En ce moment, je vis une période troublée, du genre "fluctuat nec mergitur", dans laquelle je souhaiterai un peu plus de "nec mergitur" et un peu moins de "fluctuat", et je me sens parfois perdre un peu pied.

Bref, le cerveau engoncé dans le crâne comme aux plus beaux jours de l'été, c'est un détail de l'icône sur mon poste de travail qui m'a sauté aux yeux, qui m'a sauté au coeur.

Habituellement, je regarde le visage du Sauveur, ses yeux.

Là, mon regard s'est posé sur sa main, cette main bénissante, tout en douceur, cette main dont j'ai appris à lire les doigts, la position des doigts*.

L'index est droit : c'est un iota.

Le majeur légèrement courbé : c'est un sigma**.

Iota – sigma, la première et la dernière lettre de ιησους, Jésus.

Puis les autres doigts.

Le pouce et l'annulaire se croisent : le khi.

Enfin, le petit doigt courbé : de nouveau un sigma.

Khi – sigma, la première et la dernière lettre de χριστος, Christ.

Jésus-Christ, la bénédiction.

Allez savoir pourquoi, c'est ce geste – mille fois vu, pourtant – qui me met du baume au coeur : là où ma raison se heurte à des problèmes pour elle insolubles, où mes pensées s'agglomèrent en un mélange indéfinissable ; ce geste presque caressant me rappelle à la confiance.

Cette confiance que je place entre ses mains.

 

Note :

* Je sais qu'il existe d'autres positions pour la main bénissante, et même que, bien souvent sur les icônes la position des doigts est quelque peu hasardeuse, mais sur mon icône, elle est parfaitement respectée... même si sur l'image que j'ai sur le blog, ça ne se voit pas.

** Rappelons qu'à l'époque byzantine, le sigma majuscule prend une forme "lunaire", comme on peut le voir sur les icônes. Ainsi l'abréviation de Jésus Christ est, en grec : IC XC.

Publié dans Cigale en prière, icones

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article