Vivre et apprendre

Publié le par Albocicade

 

Au cours de la vie, nous sommes confrontés, toujours, à deux choses : du bon et du mauvais.

Et, selon notre tempérament, notre éducation, notre volonté..., nous sommes au choix entonnoir, bol, tamis ou étamine.

En effet, chacun de ces ustensile reçoit ce qu'on lui donne, mais tous n'en tirent pas le même profit.

De ce que l'on verse dans l'entonnoir – bon, mauvais ou mélange des deux – il ne garde rien du tout. Sans le moindre discernement, il laisse tout partir, et c'est pitié de voir cela.

 

Le bol, pour sa part, n'est guère plus futé : tout ce qu'on lui met, il le garde précieusement, comme si c'était un trésor.

 

Le tamis du boulanger est plus fou encore : laissant passer la farine il ne garde que le son grossier, impropre à faire le pain. Choisir est bien, encore faut-il bien choisir.

 

Ne reste alors que l'étamine du fromager* : recevant tout le caillé, elle laisse passer le liquide et garde le fromage.

 

Note

* Si l'exemple de l'étamine ne vous parle pas trop, pensez à la passoire pour égoutter les nouilles...

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article