Stridulations en devenir

Publié le par Albocicade

 cigal1

 

Ah, le chant de la cigale !

Quand j'étais minot, je ne l'entendais jamais, dans mes montagnes : trop froid l'hiver, pas la bonne altitude…

D'ailleurs c'est quelque chose de rare, le chant, dans la vie d'une cigale : elle passe la plus grande partie de sa vie sous terre, sous forme de larve. Une période qui peut durer des années, et durant laquelle elle est silencieuse.

Puis, un jour, au début de l'été, elle quitte sa galerie souterraine, se chrysalide puis quitte sa mue : elle est prête à chanter.

Les entomologistes (ou la wikipedia) expliquent toutes ces choses-là.

 

cigal2

 

Ce qu'ils ne disent pas, c'est "ce que chante la cigale"

Et ça, moi, je le sais.

J'aime le chant des cigales.

 

NB : les deux photos m'ont été envoyées il y a quelques jours par mail. Un grand "Merci" à l'expéditrice !

Publié dans Ecologie - théologie

Commenter cet article

moinillon 26/08/2012 11:34


Ah les cigales ! Pour moi c'est le souvenir d'une enfance lointaine sur le mont Faron à Toulon, avec ses pins qui sentent le Sud et les vacances, et le bruit — le vacarme, je dirais, — des
innombrables cigales !