Ressources lexicales

Publié le par Albocicade

http://www.les-dictionnaires.com/images/dictionnaire.jpg

Langue d'antan

J'ai beau connaître quelques mots en français, il en est dont le sens m'échappe. Ou plutôt, dont je pressent qu'il m'échappe.

Pour ne prendre que deux exemples récents, que veut donc dire ce traducteur du XVIIe siècle lorsqu'il écrit que Paul est "le boulevart de la vertu" (serm 18) ?

Ou quand, l'orateur s'adressant à l'apôtre André, il traduit "que toutes les choses du monde ne vous paroissent maintenant que comme des minucies" (serm 19) ?

A dire vrai, un simple dictionnaire ne suffit pas.

Mais la base du Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL) probablement si.

Bien sûr, elle ne connaît pas les formes "boulevart" ou "minucie", mais propose les formes approchantes et appropriées, avec définitions idoines. Aussi ai-je compris que Paul est le "rempart de la vertu", et que les choses du monde ne devaient paraître à André que "comme des choses insignifiantes".

Attention toutefois, lorsque pour un même mot il existe plusieurs définitions à bien regarder les différents onglets (par exemple, pour le mot "ars")

Un site  fort intéressant, donc : http://www.cnrtl.fr/definition/

 

Langues d'encore avant

Maintenant, c'est de d'hébreu et de grec qu'il est question.

Hébreu pour l'Ancien Testament (ils n'ont pas, hélas, la Septante), et grec pour le Nouveau.

Il suffit d'entrer une référence, plus ou moins complète (une référence comme "Gen 1" ou "Jn .12" fonctionne parfaitement, mais attention, l'interface est en anglais, donc Marc sera "Mark 3" ou "Mk 3", mais pas "Mc 3") pour que s'affiche le texte demandé.

Et là, en passant la souris sur le texte, est indiqué pour chaque mot sa "forme" (nom, verbe etc…) ainsi que les différents sens du mot dans la langue concernée.

Un bon petit outil :

http://www.biblewebapp.com/reader/

 

Et pour la Septante ? Ben il y a tout de même l'édition de Ralphs, avec outil d'analyse morphologique que j'ai placé sur Scribd, en 2008.

 

Langues de nulle part, quoique

 

Non, il ne s'agit pas d'Esperanto, de Toki-Pona, de Volapük ou d'une de ces "langues construites", mais de musique. Et plus précisément, de solfège. Aborder une partition et avoir une idée de la mélodie au premier coup d'oeil ne se fait pas en un jour. Pas plus qu'aborder un texte et savoir immédiatement de quoi il parle. Il y a l'alphabet, la grammaire etc...

En musique, question alphabet..il y a les notes.

Et un petit site d'exercices de solfège en clés de sol, de fa d'ut... ça peut toujours servir, non ?

(page d'accueil ici)

 


Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article