Quinquets 2.0

Publié le par Albocicade

http://optiquetournier.chez-alice.fr/lun%20retro%2018.jpg

Tout gamin, j'étais très fier de mes "10 sur 10 à chaque œil", fierté imbécile s'il en fut, puisque je n'y étais absolument pour rien.

N'empêche, de bons yeux, c'est fichtrement pratique !

Surtout quand ça dure.

Mais voila que la sénescence poursuit son œuvre : après le blanchiment du crin facial (je veux dire, apparition de poils blancs dans la barbe) l'an dernier, ce fut – cet été – le tour des yeux.

Certains de mes livres – écrits "petit", il est vrai – devenaient flou, péniblement déchiffrables… quant à passer rapidement d'une "vision de loin" à une "vision de près" (ce que je fais en permanence à mon poste de travail) c'était à la limite du douloureux.

Il ne restait qu'une chose à faire : aller voir un mirettologue.

Les choses ont bien évolué depuis l'utilisation des "pierres de lecture" par les bons moines copistes, Spinoza polissant à la main des lentilles optiques ou Benjamin Franklin inventant les lunettes "à double-foyers".

Bref, me voici équipé d'une nouvelle paire d'yeux.

Normalement, il reste un peu de temps avant la canne, ou le déambulateur.

 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Laurageai 05/11/2011 15:15



Mais si, il vous en reste, du temps! Les lunettes pour lire, comme on dit en russe, ce ne sont encore que les fleurs, les fruits viendront plus tard! Les lunettes pour lire, c'est entre quarante
et cinquante, pour la plupart des gens; la force de l'âge. Mais cela ne sert à rien de le dire, moi aussi, comme une imbécile, je me prenais à quarante ans pour une vieillarde.