On dirait le sud…

Publié le par Albocicade

 

http://www.wokipi.com/decouverte/dcv29.jpg

Il y a une petite quinzaine d'années, suite à l'arrestation – en Afghanistan – d'un homme qui avait osé déployer un cerf-volant par jour venteux ("un cerf-volant ! peut-on imaginer pire blasphème ?"), j'avais rédigé une sorte de "conte triste" sur ces dictatures d'un genre particulier, dont le prétexte à l'oppression n'est plus politique, mais religieux.

S'y côtoyaient pêle-mêle des pays aussi imaginaires que celui de Bacoul, contrôlé par les impitoyables Balitans ; celui de Rani, dont le roi (le "Minai") avait été chassé entraînant une incroyable régression de la société ; ou encore le Dansou, pays subissant une redoutable famine dans certaines régions et pour cela bénéficiaire d'une importante aide internationale, laquelle était réservée aux disciples de "Mamad" ; les autres habitants du pays – qu'ils soient animistes ou chrétiens – étant priés de se soumettre à la religion des chefs, ou de mourir de faim…

 

A ce propos…

Mais non, ça n'a rien à voir, puisque les pays dont je parlais alors étaient imaginaires, n'est-ce pas…


Donc, parlons d'autre chose. Du Soudan, par exemple, qui vient de se scinder en deux, et de la toute jeune  "République du Sud-Soudan" qui vient d'être créée. Peuplée essentiellement d'animistes, avec une importante minorité chrétienne.

Cela me semble une bonne nouvelle… tout reste à faire, mais au moins, il est possible de faire quelque chose.

 

Et je pense aux voeux du prêtre, après la liturgie, lorsqu'il y a une fête ou un anniversaire, et qu'il demande à ce que Dieu accorde "joie, paix santé, et beaucoup d'années…" à la personne fêtée.

Pour ce nouveau pays, et ses habitants, j'ai aussi envie de demander "joie, paix santé…"… ou au moins, pour eux (et tous les autres d'ailleurs), prier "pour des saisons clémentes, l'abondance des fruits de la terre et des jours de paix…"

 

Et j'ai beau n'être pas particulièrement fan de Souchon, je me souviens qu'il avait consacré une chanson au drame du Soudan. Une chanson, c'est déjà ça…

 

 


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Iago 10/07/2011 23:49



En citant Jean Climaque je pensais évidemment aux talibans et non à vous qui les citiez, cher Abocicade. Je serais désolé que vous vous mépreniez.


 



Albocicade 10/07/2011 22:16



Heu... en ce qui concerne le "blasphème", ce n'est pas moi qui le dit, mais les Talibans, avec lesquels je crois bien pouvoir affirmer mon désaccord. Même si je n'ai personnellement jamais été
fichu de faire s'envoler les belles ailes à ficelle, la frustration reste supportable. Depuis ces temps pas si anciens, le cerf-volant est redevenu licite en Afghanistan.


A titre indicatif, j'ai déniché "les 16 commandements
Talibans", ou "que faut il mettre en oeuvre pour que la société afghane devienne digne ?" (toujours d'après ces messieurs... Le n° 7 concerne les cerfs-volants



Iago 10/07/2011 16:56



Mais dans quel pays les adultes et les enfants ont-ils la coutume une fois par an, de monter sur les terrasses, de faire voler des cerfs volants et de s'y livrer à des batailles aériennes
consistant à couper le fil de l'adversaire avec son propre fil préalablement enduit d'une résine mêlée de poudre de verre ? Je l'ai oublié, j'ai vu cela autrefois dans un documentaire. Malgré le
côté compétitif, il y avait quelque chose de poétique et de fort sympathique dans ces réjouissances populaires. Blasphème dites-vous ? Je crains qu'il soit constitué par d'autres cerfs volants,
auto-propulsés ceux-là, au service de mauvaises causes. Il peut aussi être le fait de frustrés dont "la malignité est une science diabolique ou plutôt une perversion qui, ne possédant pas la
vérité, espère tromper le monde." Jean Climaque, Echelle Sainte, S.O. 24, Bellefontaine, 1978, p. 215."