Les grands hommes de M. Frêche

Publié le par Albocicade

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b9/Lenin.jpg

 

Qu'est-ce qu'il fait là, lui ?

En fait, ce n'est pas ma faute ! Et même, je ne pensais franchement pas revenir si vite à la révolution soviétique… ni me remettre si vite en colère.

Mais là, j'ai été soufflé.

Voilà que sur une place de Montpellier le président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, fait installer des statues de "grands hommes" du XXe siècle.

 

Qu'est-ce qui caractérise les "Grands Hommes" ?

C'est qu'ils ont "marqué le XXe siècle"…

 

Comme Hitler, par exemple, qui est à l'origine du plus grand massacre international ?

Enfin non, Hitler n'en fait pas partie : mais ses vainqueurs oui : Roosevelt, Churchill, De Gaulle (il était à Yalta, lui ?), Staline.

Ah non, pas Staline (qui pourtant était bien à Yalta). Lui, il est à l'origine de trop nombreux massacres de populations, de l'invention des Camps d'internement pour les "ennemis du peuple"… Quoique non, les Camps, c'est déjà Lénine, comme aussi l'utilisation de la famine de 1922 pour écraser les populations rurales de Russie (qui n'étaient pas assez motivées, à son goût). Mais pourtant, selon M. Frêche, Lénine, c'est un grand homme… 

 

Mais il y a d'autres "grands hommes" prévus : Gandhi (ok…), Mandella (pas mal…), Mao…

Ben oui, quoi Mao… vous n'allez pas croire les vilains qui le décrivent comme un dictateur, tout de même ?

Il ne manque plus que Mère Térésa  et l'abbé Pierre en train de danser la gigue avec Pol Pot et Pinochet et peut-être même un jour Staline…(par contre Hitler ne semble pas prévu).

 

Ben oui, quoi ? Avoir sa statue dans une grande ville d'une démocratie, en compagne de vrais "grands hommes" (et femmes), ça vous donne une certaine légitimité, non ?  Et Pol Pot ou Pinochet en ont aussi bien besoin, il me semble...

Finalement, ne pas être capable de faire la différence entre des personnes qui ont apporté un progrès au monde, et ceux qui se sont montrés ennemis de l'humain, les placer sur un pied d'égalité (et même sur un piédestal), je pense que cela relève de la confusion mentale.


Financée avec de l'argent des contribuables, tout de même…

 


 

 

La mémoire du juste est en bénédiction,

mais le nom des méchants tombe en pourriture.

 

ça, c'est dans le Livre des Proverbes 10.7

 

Au fait, il y a bien des années, j'ai habité Montpellier... ça me bouscule d'autant plus...

 


Publié dans Cigale en colère

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SAGRAMOR 25/08/2010 21:58



 


 Excellent,


 


   Certes,il y a de l'outrance et de l'incongruité politique chez Georges Frêche.


 


Prenons la peine de déchiffrer son oeuvre en dehors du formatage des médias,et là,tout change. Nous n'avons plus l'image du même homme.


 


Nous apparaît alors un Grangousier (archétype du bon roi chez Rabelais),qui a sorti ses concitoyens de la torpeur millénaire du Languedoc.


 


Observons le dans les grandes messes méditerranéennes,où il oriente les esprits et écrase tous les autres politiques,quel que soit leur rang.


 


Tirons bilan de son oeuvre de bâtisseur,son domaine d'excellence,ici nous avons un cas d'école de dépassement des contraintes politiciennes locales.


 


Il fallait voir son Conseil Municipal des années 8O,les monarques de l'agglomération et les édiles du Conseil Régional.


 


Un ramassis d'élus bouffis de suffisance,maladivement jaloux de leur position,avides jusqu'à l'indécence,quérelleurs d'habitude,mais surtout grands orphelins du bien public et de la moindre
vision politique,au sens noble du terme.


 


Georges Frêche va domestiquer tout ce beau monde,se jouer de leur insuffisance,transformer ces coqs de village en moutons rassasiés.


 


 


Le reste,c'est-à-dire concevoir et construire , devenait facile dans une ville d'où rien n'était plus sorti depuis l'Ancien Régime.


 


 


    Certes,ces dernières statues sont des lubies personnelles,comme la Septimanie d'ailleurs,que nous rapporte Monsieur Vidal.


 


Mais il ne s'agit pas des débours architecturaux de Louis II de Bavière.Georges Frêche me ferait plus penser au Kroutchev de la reconstruction de Moscou:débordant d'énergie,autorité
écrasante,madrerie et vision du tout.


 


          Si vous passez par Montpellier,n'oubliez pas d'aller saluer la Vénus d'Arles.


 


 



daniel-vidal rochefort du gard 24/08/2010 08:54



En réponse à SAGRAMOR


 


Cher internaute


Malgré mon nom assez repandu en Languedoc-roussillon, y compris en catalogne, je ne suis pas du tout originaire de cette région puisque mes ancetres viennent de la région Grassoise, en
particulier de CABRIS, et ce depuis 1600 et des poussieres, et malgré le fait d'etre depuis maintenant 26 ans dans cette region, je continue à découvrir avec grands délices le vaucluse, le haut
pays gardois avec toute son histoire.


Bonne continuation sur ces blogs avec beaucoup d'indulgence de votre part car je démarre dans cet exercice.



SAGRAMOR 24/08/2010 00:35



 


 Monsieur Vidal,


Ne seriez- vous pas le descendant  de ce Vidal , qui renforça par des arcs-boutants les murs de l'église de Rochefort,dans les années 30?


 Je parle bien de l'église gothique et non du prieuré roman ,dédié à Saint Bertulphe.


 


    Meilleures pensées,pour l'ancienne Roca Fortis.


 


                                         SAGRAMOR



daniel-vidal rochefort du gard 20/08/2010 16:28



Bonjour,


Effectivement pour ceux qui ne sont pas loins de Montpellier, interessés au plus haut point car rochefort fait partie de la région de Mr Frèche, et donc du financement de ce que je qualifierais
de "caprice de roi", et à la place d'un staline ou d'un mao ou d'un lénine, j'aurais aime voir figurer sur cette place non des hommes politiques, mais plutot de grands humanistes ou de grands
philosophes qui pronent plus la reconciliation entre les hommes que la dictature.


Mais Mr Frèche n'en est pas à son coup d'essai puisque apres son election la première à la tete de la region, il s' est mis dans l'idée de debaptiser  "languedoc-roussillon" par
"septimanie", ancienne région (Mr Freche est prof d'histoire ancienne) regroupant l'actuelle région exceptée la lozère fief de son prédécesseur, (tout est calculé), en remplacant tous les logos
existant sur les lycees, sur les colleges, sur les trains, à tres grands frais par le nouveau jusqu'au moment ou le conseil a annulé sa décision, et donc de nouveaux frais pour tout remettre en
etat.


Lorsqu'on voit le résultat des dernières élection régionales, on peut dire que Mr Frèche a eu raison puisque les électeurs l'ont largement reconduit à la tete de la région ce qui fait
qu'aujourd'hui, flatté dans son égo, plus rien ne lui est impossible.