Injustifiable !

Publié le par Albocicade

http://31.img.v4.skyrock.net/31e/anubrak972/pics/1703155976_small.jpg

 

Depuis une semaine, les infos regorgent de morts violentes.

Pour les proches, les familles, c'est un drame brutal, frontal.

Pour moi, qui en entend parler à la radio, ce sont des "faits divers".

 

Les gamines qui se sont fait faucher sur l'autoroute… C'est certes un accident dramatique, mais s'il faut chercher une explication, elle tombe sous le sens : il est formellement interdit de se promener sur la bande d'arrêt d'urgence, a fortiori de traverser. C'est dangereux.

 

Des militaires se font assassiner… ont-ils fait du tort à quelqu'un ? S'agit-il d'un règlement de compte ? A priori, il doit y avoir une explication, il n'est pas pensable - a priori, toujours - que ce soit des meurtres "gratuits".

 

Un type coiffé d'un casque de motard, après avoir tiré sur un homme, abat à bout portant, comme dans une mauvaise série policière, des enfants : 3, 6, 8 ans.

Que peut-on reprocher à des enfants ? Quelle justification invoquer pour justifier l'assassinat de gamins ? RIEN !

Rien, jamais, en aucune façon !

Qu'ont-ils donc fait, ces pauvres mômes ? De quoi sont-ils coupables ?

On me glisse à l'oreille "ils sont juifs…" Et alors, je n'en ai rien à faire, qu'ils soient juifs !

Cela justifierait-il le meurtre d'enfants à condition qu'ils soient du côté des "méchants" (mais attention, n'importe qui est le méchant de quelqu'un d'autre).

Alors que j'écris, le supposé tireur est assiégé par la police française.

Il aurait expliqué " c'est pour venger les enfants de Palestine".

Mais qui peut supposer que ce soit une justification valable ?

"Il est temps que ces criminels arrêtent de revendiquer leurs actes terroristes au nom de la Palestine et de prétendre défendre la cause de ses enfants", dénonce Salam Fayyad. Oui, le Premier Ministre de l'Autorité Palestinienne…

 

Non : jamais, d'aucune manière et en aucune façon on ne peut justifier le meurtre d'enfants.

 

Ou, pour le dire avec les mots de la jeune cigale, lorsqu'elle a su l'age des enfants :

"Mais il est taré, ce mec !"

 

NB: j'écris "je n'en ai rien à faire, qu'ils soient juifs". Effectivement, qu'ils soient juifs, musulmans, boudhistes, chrétiens, athées ne change rien au fait que ce sont des enfants. Ceci dit, je comprends complètement l'émotion insupportable qui a saisi les milieux juifs : on se sent toujours plus concernés par ses proches. Je le serais tout autant si un dégénéré venait assassiner des enfants à la sortie d'une église orthodoxe en France…

 

Un dernier mot : je suis désolé d'avoir pris cette image comme illustration... ce n'est pas très sympa pour les singes.

Publié dans Cigale en colère

Commenter cet article