Honneur aux barbus

Publié le par Albocicade

  Le tsar Pierre 1er de Russie

 

Alors que Pierre le Grand, autocrate de Russie au XVIIIe siècle, voulait moderniser son empire, il choisit l'occident comme modèle.

Ah, l'occident ! Ses villes, sa culture, son élégance, sa technicité…

Seul l'occident trouvait grâce à ses yeux.

 

Alors, aux orties le caftan : il faut des vêtements modernes !

Fi de la langue russe : sa nouvelle capitale, toute de pierre bâtie, s'appellera Санкт-Петербург, Sankt-Peterbourg… un nom bien allemand !

Et puisque les Prussiens se rasent, haro sur le poil au menton !

Les marchands de ciseaux firent fortune, et la barbe fut traquées… ou taxée.

 

Je pensais à cela , l'autre jour, alors que je devisais avec un interlocuteur qui arborait paisiblement une sobre barbe du meilleur aloi. Que se serait-il passé pour lui, sous un tel "souverain éclairé" ?

Et encore, pour lui, ce n'aurait pas été trop grave, mais pour ses protégés ?

Car mon interlocuteur est animateur à la réserve naturelle de Sixt-Fer-à-Cheval, magnifique endroit où vit, entre autres, un couple de Gypaètes… barbus.

  http://instants-naturels.space-blogs.com/image.php?id=100269388

 

Et puisqu'il a un blog (qu'il ne met pas régulièrement à jour, hélas), je ne peux faire moins que de le signaler : magnifiques photos en archive.

 

Ah, un dernier mot : le titre de ce billet ne doit rien (ou si peu) à certains chanteurs d'un temps révolu… 

Publié dans Ecologie - théologie

Commenter cet article

Laurageai 30/03/2011 16:32



Merci pour les gypaètes et les chanteurs! J'ai tout de suite su de qui il était question, car leur chanson, entendue dans mon enfance, n'a jamais quitté ma mémoire. Quand à Pierre le Grand, à mon
avis, quel triste sire... Lénine aussi regrettait de ne pas régner sur des Allemands, et il a fait, des beaux barbus russes, un encore plus grand massacre. Et donc: vive la barbe! Et les barbus.