Grand carême 2011

Publié le par Albocicade

  Normalement, ce lapin est bleu

Après une semaine au flanc de montagnes élevées (avec un accès internet des plus capricieux), me voici de retour dans mes montagnes.

Et tandis que cette semaine de vacances était sous le signe du repos, des loisirs, des retrouvailles, par le simple fait de l'éloignement et de la rupture des habitudes, ce fut finalement une bonne entrée dans le carême.

Et maintenant, reprise des bonne habitude : il y a tout un chemin jusqu'à Pâques.

Je laisse au Lapin Bleu la responsabilité de ses opinions (quoique ce qu'il dit dans la suite n'est vraiment pas dénué de sens) et me prépare à reprendre la route avec St Ephrem le Syrien (oui, je sais, le carême est commencé depuis une semaine… et alors ?)

Jour après jour, presque chaque phrase est un déchirement. J'aimerais tant pouvoir en esquiver certaines, en modifier d'autres. Accentuer ceci, atténuer cela.

Mais non. Il va falloir marcher. Et c'est tant mieux : arriver à ce que Dieu soit, au moins un peu, le "Seigneur et maître de ma vie"… laisser germer en moi l'attente et l'espérance de la Lumineuse nuit de Pâques.

 

Seigneur et maître de ma vie

Eloigne de moi l'esprit de paresse, d'abattement,

de domination, et de vaine parole.

 

Mais donne à ton serviteur

un esprit d'intégrité, d'humilité,

de patience et d'amour.

 

Oui, Seigneur roi

Donne-moi de voir mes péchés

et de ne pas juger mon frère.

 

Car tu es béni dans les siècles des siècles.

Amen.

 

 

Et pour ceux qui, tout en priant, veulent en savoir plus sur St Ephrem et autres Syriaques, je ne peux faire moins que signaler la bibliothèque du "Journal of syriac studies". Bon d'accord, la plupart des articles sont en anglais, mais ça pourrait être pire : ils auraient pu être rédigés dans une langue étrangère…


Publié dans Cigale en prière

Commenter cet article