Fleurs de printemps

Publié le par Albocicade

http://nipponaka.free.fr/cerisier%20japonais%20par%20cathy%20bechennec.jpg

 

 

 

Le ciel bas hésite à pleuvoir.

Nous sortons tout de même par les rues du village et les chemins périphériques. Les arbres, dépouillés de leurs feuilles sont froids, gris.

Pas tous, toutefois. En voici un en fleur. Et même si c'est bien tôt dans la saison, j'y reconnais un cerisier.

J'ai beau savoir que c'est furieusement banal, mais un cerisier en fleur m'évoque irrésistiblement le Japon.

Ce qui dans le contexte présent n'invite guère à la rêverie.

A la compassion, sûrement ; à la crainte, un peu ; et bien sûr, à la réflexion.

Enfin, je suppose.

Depuis que je suis tout môme, j'entends parler des dangers des "centrales atomiques", mais jamais la question de "sortir du nucléaire" n'a été sérieusement envisagée : on se contente de "tirer les leçons de l'incident" (ou de la catastrophe).

Mais quelles leçons tirer de ce qui se passe au Japon ? Améliorer les règles de sécurité ? Développer des systèmes moins susceptibles de tomber en panne ?

Ne faudrait-il pas se poser la question de la pertinence du nucléaire, même si un changement prendrait des années ?

 

Mais peut-on réellement espérer une réflexion de fond dans un pays où l'Etat vend de petites boites sur lesquelles est soigneusement inscrit "Nuit gravement à la santé", boites que les consommateurs achètent en se disant que s'ils tombent gravement malades, les frais médicaux seront pris en charge par la Sécurité Sociale…

 

Pour en revenir au Japon, le New York Times a mis en ligne une page internet sur laquelle on peut voir quelques endroits avant et après le tsunami : pour cela, il faut déplacer le curseur bleu vers la droite ou la gauche…

(Merci à M. R. pour le lien)


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article