Du côté d'Albion

Publié le par Albocicade

http://queenswaybanbury.files.wordpress.com/2012/05/olympic-flame1.png

Voici que nos voisins d'Outre-Manche ont organisé une sorte de divertissement au cours duquel des gens venus des quatre coins du globe* vont gambader, sautiller, lancer des trucs et des machins, et faire des "plouf" dans l'eau.

Des "jeux olympiques", quoi.

Aussi, l'autre soir, tandis que je délassais mes neurones en traduisant quelque texte longtemps espéré**, Dame Cigale - harassée par une rude journée de labeur - passant d'une chaine à l'autre sur le téléviseur domestique se trouva à regarder la cérémonie d'ouverture de ces fameux JO.

Usuellement, je goûte assez peu ce genre de performance, mais là, je me suis mis à jongler entre le IXe et le XXIe siècle : le spectacle était "british", délicieusement british, et même, pour tout dire, "so british" !

Oh, bien sûr, je n'ai pas tout aimé (ni même saisi toutes les allusions, loin s'en faut), mais j'ai été frappé par la différence de culture entre le Royaume-Uni et la République française.

D'abord l'humour, bien sûr, cette capacité d'autodérision qui fait si tragiquement défaut à notre cartésianisme.

Mais aussi un rapport assumé au christianisme, lorsque la chanteuse Emely Sandé entonna le cantique "Abide with me".

"Reste avec nous, Seigneur, le jour décline…"

En France, la chanteuse n'aurait pas dépassé le premier couplet de ce chant hérité des pèlerins d'Emmaüs avant de devoir fuir sous les huées des vigiles de la laïcité.

Puis ç'aurait été une polémique sans fin, alimentée par tous les médias, sur la représentativité des minorités religieuses dans l'espace public…

 

A vrai dire, j'ignore si la polémique n'a pas eu lieu outre-Manche, mais je suis certain d'une chose, c'est qu'en France une telle prestation n'aurait jamais été programmée.

 

Alors, pour le plaisir, les trois premiers couplets  de ce chant tel que je le connais, en français.

 

Reste avec nous, Seigneur, le jour décline,

La nuit s’approche et nous menace tous;

Nous implorons ta présence divine:

Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous!

 

En toi nos coeurs ont salué leur Maître,

En toi notre âme a trouvé son époux;

A ta lumière elle se sent renaître:

Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous!

 

Les vains bonheurs de ce monde infidèle

N’enfantent rien que regrets ou dégoûts;

Nous avons soif d’une joie éternelle:

Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous!

 

L'ensemble des paroles en français et en anglais ici .

 

Notes :

* Vous avez déjà vu un globe avec des coins, vous ?

** Non, je n'en dirai pas plus pour le moment.

Publié dans Cigale en prière

Commenter cet article

Albocicade 02/08/2012 11:45


Ceci dit, il est tout à fait possible, dans la douce Albion, de se faire licencier pour "port de la Croix", attendu que "le droit de porter des croix n'a pas été garanti par la loi européenne des droits de l'homme." Pour plus d'info, ce billet du Pravoslave irénique.


Il s'agit de la Grande Bretagne, pas du Paradis...