Comme un lundi

Publié le par Albocicade

http://www.pnl-humaniste.com/images/imagespnl/reveil.gif

 

Le réveil sonne, extirpe le dormeur de son sommeil.

Œil vitreux, bouche embarrassée, il faut se lever : la tyrannie du travail impose sa loi.

Une nouvelle semaine débute : humeur maussade de rigueur.

Enfin, il paraît.


Serais-je un inadapté social ? Je ne parviens pas, malgré de très sincères efforts, à considérer le lundi comme un objet d'horreur, ni même d'appréhension.

Bien sûr, il faut se lever… mais quelle chance : c'est pour aller travailler !

 

Allons, bon ! Me voila en train de manier le paradoxe ? Même pas.

Il y a de nombreuses années, un ami m'avait invité à lire le psaume 103 (ou 104 si on le prend dans une bible protestante).

Dans cette fresque luxuriante, foisonnante de vie, où se croisent les animaux, les arbres, les montagnes ; où derrière les évidences visibles se voient les œuvres de Dieu, il me fit remarquer le verset 23 :

"L'homme sort pour son travail,

pour son ouvrage jusqu'au soir"

 

"Aller au boulot" compté parmi les splendeurs de l'œuvre de Dieu. Sur le coup, cela m'a laissé pensif…

Et puis, au fil des années, il m'est arrivé de me trouver sans emploi : chomiste.

Le chômage. Cette alternance de franche volonté pour contacter d'hypothétiques employeurs, et la lassitude indicible face à l'absence de réponse. Cette succession de jours ressentis comme inutiles, qui peu à peu grignote le dynamisme de l'intérieur.

Pas même de véritable problème financier, non, seulement ce sentiment d'inutilité, d'immobilisme, d'absence…

Et lorsque j'ai retrouvé du travail (qui n'avait rien de sublime), un sentiment d'accomplissement, d'être participant de la vie…

Ce jour-là (et bien d'autres depuis), j'ai expérimenté la profondeur, la richesse de ce petit verset de rien du tout…

 

Finalement, le lundi est un beau jour ! Les autres aussi…


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article