Boites à musique

Publié le par Albocicade

http://4.bp.blogspot.com/-HHew5sKA55o/TdZleUae2rI/AAAAAAAAADs/kGmj9-p0wH8/s1600/Gramophone_1914.png

Après avoir fait l'éloge de la musique jouée, force est de constater que la plupart des chansons et autres mélodies instrumentales que nous avons entendues dans notre vie étaient conservées par des supports idoines, allant des disques en bakélite pour gramophone aux fichiers MP3 (en passant par les 33 et 45 tours  du vieil électrophone, les cassettes audio glissées dans le magnétophone, ou encore le CD) et susceptibles d'être réécouté indéfiniment.

 

Et comme aujourd'hui chacun passe du temps sur internet (par exemple, VOUS, en ce moment, vous faites quoi ?), c'est là que se trouve une bonne partie de la musique.

Des nouveautés, certes, mais aussi (et même surtout !) des morceaux introuvables  dans le commerce, enregistrés une fois et jamais réédités depuis. Et aussi des petits bijoux pris sur le vif.

Ainsi, par exemple, cette interprétation de "Basin Street Blues" par une gamine de 14 ans (elle a grandi, depuis), ou ces mélodies de Brassens jouées à la balalaïka.

 

Mais ça, c'est sur internet, avec les limitations que cela suppose.

D'abord il faut être connecté pour les écouter.

Ensuite, problème majeur du net, il faut compter avec la volatilité : tel fichier (vidéo, texte, n'importe quoi) que vous avez pu consulter hier a irrémédiablement disparu aujourd'hui, et à moins que vous ne l'ayez copié sur votre disque dur, vous pouvez l'oublier… ou au mieux … vous en souvenir.

Aussi, faudrait-il pouvoir sauvegarder ces raretés.

Et c'est justement ce que propose, de manière particulièrement aisée le site Youtube MP3.

Il suffit de copier l'adresse du fichier de "youtube" dans l'emplacement prévu à cet effet sur "youtube-mp3",  de cliquer sur "convertir la vidéo" puis, lorsque c'est fait, sur "télécharger". Ce qui permet d'avoir le fichier "mp3", donc le son.

(Je ne sais pas si j'ai été clair, mais si vous ne comprenez pas, demandez à n'importe quel ado, il vous montrera).

Sans rire, j'ai même pu récupérer "Les goûts d'Olga" chanté à 3 voix par Microbal… mais aussi des flashmob : une à Moscou, l'autre au Liban...


Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article

Albocicade 10/06/2012 15:55


Effectivement, c'est impresionnant ! Rassembler autant de personnes pour exprimer l'enthousiasme de la Resurrection par des Global-Dance...


Toutefois, je suis plus sensible au côté "impromptu", inattendu" des flashmobs, dans des lieux de la vie quotidienne. Une poignée de personnes "lambda" qui émergent de la masse des
"consommateurs", des "promeneurs" et donnent "du sens" à l'instant.


Bon dimanche !!!

Laurence 10/06/2012 13:25

Ah oui, le flash mob du Liban est très émouvant (peut-être parce que j'aime le Moyen-Orient) J'aime aussi beaucoup celui de Budapest http://www.youtube.com/watch?v=i5dSIL358NM&sns=em D'accord,
ça swing un peu plus, mais je ne peux m'empêcher de vouloir me joindre à eux quand je le regarde