Au voleur !

Publié le par Albocicade

http://www.blogencommun.fr/blog/wp-content/uploads/voleur.jpg

Chaque été, les cigales participent à un camp sous tente organisé par la JOM  dans les montagnes du côté de Dignes.

L'an dernier, au moment de la préparationles responsables ont eu une mauvaise surprise : le local où était stocké le matériel avait été forcé ; tentes, cantines, réchauds… disparus.


Vite, vite, demander à l'un, solliciter l'autre… se faire prêter des tentes pour que, malgré tout, le camp ait lieu.


Un camp super, au dire des cigales !


Et après ? Comment faire sans moyens ?

Qui a eu l'idée de la marche sponsorisée ? Peu importe.

Le projet était simple : les enfants devraient se retrouver en Avril ensemble, en Avril, pour une marche de 15 kilomètres.

Mais avant cela, ils devraient trouver des "parrains" prêts à les soutenir financièrement.


Alors, bien sûr, les Cigales ont fait le tour de la famille proche, de notre paroisse, de nos connaissances.

Et là, cette proposition tout à fait inattendue :

- Tu sais, tu devrais venir en parler au culte, dimanche. Je suis sûre qu'il y en a plusieurs qui seraient enchantés des pouvoir soutenir votre projet…

Celle qui dit cela – tout en inscrivant sa promesse de don – est une amie protestante, épouse d'un pasteur à la retraite.

La grande Cigale hésite… me consulte…


Le dimanche suivant à la fin du culte, elle s'avance, intimidée, pour expliquer le projet. Le pasteur… [non] La pasteure reprend à haute et distincte voix les points principaux, puis conclut :

- En ce début de carême, c'est une excellente occasion de concrétiser notre engagement œcuménique…

A la sortie, c'est l'affluence : tous ou presque veulent s'inscrire, qui pour 1 euro, qui pour deux ou trois, et même pour 10 euros. Par kilomètre.

Pour une marche de 15 kilomètres !


Et pourtant, ce n'est pas une paroisse cossue. Elle est même plutôt vieillissante (à quelques exceptions, dont mon collègue), dans un gros village en zone rurale.

Des jeunes ? Il n'y en a plus guère.

Et là, c'est un projet de jeunes, un projet d'Eglise aussi… même si, en l'occurrence, il s'agit de l'Eglise orthodoxe.


La recherche des parrainages achevée, le plus dur restait à faire : la marche de 15 kilomètres.

Il a fait un temps magnifique, ce 10 avril, au pied de la Sainte-Victoire (alors que deux jours plus tard, c'était des orages torrentiels).

Et cet été, avec les fonds récoltés par la vingtaine de jeunes participants, il y aura ce qu'il faut, comme matériel.


Et un immense MERCI aux nombreux donateurs !

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article