Ascension 2012

Publié le par Albocicade

http://onlinechapel.goarch.org/images/clark/ascension.jpg

 

Depuis quelques jours, il pleut.

J'ai bien prévu d'écrire un billet pour l'Ascension, mais pas moyen de m'y mettre.

Pourtant, je l'aime bien, cette pluie. J'aime quand, après l'hiver, ça pousse ; j'aime cette vigueur insolente – et si éphémère – de l'herbe au printemps.

Oui. Mais pour l'Ascension, zéro.

Si je lève le regards vers le ciel, je ne vois que du gris : déprimant.

Pire, mes yeux s'emplissent d'eau. Pas des larmes, certes, mais quand même…

 

Et puis, ce matin, beau ciel bleu !

Il reste bien quelques nuages de-ci de-là, mais ça n'a rien à voir : si je porte mes regards en haut, c'est la lumière qui me fait plisser des yeux.

Et cette lumière rend "possible" l'Ascension.

Je veux dire que, n'ayant pas été présent le jour où le Sauveur fut enlevé au Ciel, je ne peux qu'imaginer la scène.

Et pour moi, ce jour là, il faisait beau.

(D'ailleurs, qu'est-ce qu'ils auraient fait, tous dehors, au beau milieu d'un orage ?)

Il faisait beau, donc, avec tout de même quelques nuages de-ci de-là.

 

Récit mystérieux, énigmatique, abscons que celui de l'Ascension.

Tenter de dire ce qui, sans doute, ne peut être dit, parce que nos mots sont plus adaptés à une réalité terrestre, banale, quotidienne, qu'à dire la splendeur de Dieu.

Alors viennent les questions, pour ceux qui veulent savoir plus, savoir trop, et du coup savoir mal . :

"Il est monté jusqu'où ? jusqu'au soleil ?"

"Si on grimpe assez haut, on peut le voir ?" (*)

 

Et la réponse anticipée de l'Evangile :

"Il s'est assis à la droite de Dieu"

Réponse en forme de

"Ce que je fais,

tu ne peux le comprendre maintenant…"

(cf Jn 13. 7)

 

Bonne fête de l'Ascension !

 

Note

* C'est à  résoudre ce genre de questions que les Séleuciens, Hermiens et autre Apellites (gnostiques du IIe siècle) consacraient leur sagacité. Questions qui ne sont guère éloignées de celles de nos modernes athées, comme celles évoquées l'an dernier.


Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article