Archéo... logis

Publié le par Albocicade

archeo logis

Pas d'attente fébrile, dans cette fouille.

Pas ce petit pincement au coeur qui précède "la" découverte... (qui d'ailleurs n'arrive généralement pas).

Non, rien que de la poussière, du gravat, de la caillasse.


Deux voutes superposées, certes, mais sans mystère : celle du haut est une voute à feu, celle du bas, un cendrier.

Tout est maçonné à la chaux, à l'ancienne.

C'est costaud : ils savaient travailler, les anciens.

C'est dur à défaire, aussi.


Bref, je suis en train de démolir un four à pain... enfin la sole. Je garde la voute du haut : ça fera une belle cave, ou peut-être un pièce, je ne sais pas encore.

Juste que ce four de boulanger, dans la maison, ça prenait une place folle pour rien : il avait été muré il y a une grosse quarantaine d'années, bien avant que nous venions nous installer ici.

Maintenant, c'est chez nous.

Maintenant, surtout, j'ai mal partout : c'est lourd, ces gravats.

 

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hiéromoine nicolas 27/01/2012 12:48


Ce qui est intrigant, c'est surtout qu'un ancien boulanger démolisse un four à pain antique sans savoir exactement ce qu'il va faire des ruines. Evidemment, comme ce n'est pas chez moi, cette
appréciation reste subjective ... de la part d'un conservateur.