A dada…

Publié le par Albocicade

Lorsqu'elle n'est pas à souffler dans quelque tube en cuivre cintré, la jeune cigale monte à cheval.  Même qu'elle vient de passer son "Galop 3".

 

Du coup, je me suis posé la question de savoir s'il y avait des saints en relation avec les chevaux (oui, je sais, je me pose parfois des questions curieuses…)

Parce que, dans la Bible, le cheval n'est pas vraiment mis à l'honneur. Même s'il n'y est pour rien, il et symbole d'orgueil et de violence… (Une petite étude sur ce thème, par exemple sur ce blog protestant)

dans la bible

Alors pour les saints…

J'ai tout d'abord pensé à St Georges, que l'on voit sur un beau destrier.

http://users.swing.be/paroleactive/Images/StGeorges.jpg

Et puis, bien sûr à St Demètre de Thessalonique

http://spiritualpaintings.com/images/11.11.04.3640.jpg

et à St Menas.

http://iconreader.files.wordpress.com/2011/05/bhakti-marga-menas-dec10.jpg

 

Cependant, pour les trois, le cheval n'est qu'un "accessoire" : ils étaient militaires romains, cavaliers, avant de devenir chrétien.

 

Me ravisant, je me souvins de St Flor et Lavr, les saints protecteurs des chevaux et des cavaliers. (Je sais, on dit "Flore" et "Laure", mais franchement, en français, ce sont des prénoms féminins, et ça ne va pas du tout).

http://www.atelier-st-andre.net/fr/images/oeuvres_icones/florus-laurus.jpg

Le hic, c'est qu'en lisant leur vie et leur martyre, je ne trouve pas trace de canassons.

Jean-Louis Gouraud, un passionné de chevaux a mené l'enquête, et son article mérite d'être lu (même si, sur certains points il ne donne pas entière satisfaction) 

 

Alors, les chevaux ?

Je crois qu'il ne me reste, au moins pour le moment, plus qu'à laisser la parole à St Aidan de Lindisfarne, au VIIe siècle, en Angleterre.

Le roi Oswin avait fait présent d'un beau cheval richement harnaché à l'évêque Aidan. Voyageant un jour monté sur cette monture, Aidan, rencontra un pauvre qui lui demanda l'aumône. N'ayant nul argent avec lui, Aidan mit pied à terre, donna au pauvre son cheval avec tout son équipement, et continua sa route à pied. Le roi ayant été informé de cet acte de charité un peu bizarre, témoigna de son mécontentement à l'évêque, en lui disant:

"Comment as-tu pu faire si peu de cas de mon présent pour que tu l'ais donné à un gueux ? Si cet homme avait absolument besoin d'un cheval, ne pouvais-tu pas lui en donner un de moindre valeur, et s'il n'en avait pas un véritable besoin, ne pouvais-tu pas le secourir d'une autre façon ?"

L'évêque lui répondit: "Sire, vous ne me paraissez pas avoir considéré cette affaire avec l'attention qu'elle mérite. Attacheriez-vous plus de prix au petit d'une jument qu'à un enfant de Dieu ?"

http://static.wix.com/media/a7038a_1e9fac8bd38a3d816383005ad316887f.jpg_srz_940_768_85_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

 

Publié dans Ecologie - théologie

Commenter cet article

snoring solutions 03/04/2014 09:10

It is only after reading your post that I noticed the relation between horses and some saints. I think St. George is the best in looks on horse! I came to your accidentally but so delighted to find a different share!

Albocicade 17/08/2013 11:38


Tu as parfaitement raison, mais à ma décharge, je précise (a posteriori) que je m'étais axé sur les saints traditionnellement représentés à cheval dans les icônes (du coup, j'ai un peu triché
pour St Aidan).


J'aurais pu en ajouter pas mal d'autres, comme les saints martyrs Serge et Bacchus, mais ils relèvent eux aussi des militaires romains.





St Martin, est fréquemment représenté en France (et peut-être ailleurs) sur son cheval dans des peintures, statues et vitraux, mais là encore l'animal n'est qu'un des signes distinctifs de sa
qualité de militaire, le point important étant le partage de son manteau avec un pauvre. Sa représentation sur les
icônes est, somme toutes, récente, et je n'en connais pas le montrant à cheval.


De même, si St Paul est abondamment représenté sur les icônes, il n'est qu'exceptionnellement représenté avec un cheval. J'écris "avec" et non "à cheval", puisque son seul exploit avec cet
animal, c'est d'en être tombé (et dans les clubs équestres, celui qui chute doit apporter un gâteau la fois suivante… ce qui n' rien à voir avec notre propos).





 


Enfin, tu as raison de poser la question des ânes : dans la Bible, ils sont radicalement distingués des chevaux. L'âne est l'animal du peuple, bête de somme pour la vie de tous les jours,
apprécié pour sa force et sa docilité (en comparaison de l'onagres des déserts, cet âne non domestiqué). Apprécié dans l'Ancien Testament, il ne l'est pas moins dans le Nouveau lorsque le Sauveur
le choisit comme monture.


 

jean marie 17/08/2013 02:00


de nouveau...


surpris que tu nés pas fais allusion a saint Paul...


il y a aussi ,l´un de nos saints patrons ...et l´un des premiers évangélisateurs des campagnes françaises,saint Martin de Tours...


une question...les anes,plus l´ami des plus pauvres ;ou les mets -tu? ou font-ils partis de la même famille que le cheval...??


bien a vous tous ....et bonne cavalcade...


 jean marie