Un auto-stoppeur

Publié le par Albocicade

 
C'est un monsieur déjà âgé, sans aucun doute retraité,vêtu d'un petit complet gris, classique, bien comme il faut.
Détail insolite, bras allongé au bord de la route, il tend le pouce. Un autostoppeur, en somme. Je m'arrête, le laisse monter. Un trajet court, quelques kilomètres tout au plus, avec un vague échange de banalités.
Arrivé à destination, il ose : puis-je vous offrir un "merci" ?
Il me tend une petite carte pliée, ornée d'un superbe lys rouge et marquée dudit mot en couverture, et sort de la voiture.
Une fois seul, j'ouvre la petite carte ; un document imprimé.
Je lis sur le premier volet intérieur :
Ce que je voulais vous dire :
Merci pour votre attention,
pour votre amabilité
pour votre aide.
Et sur l'autre côté :
Merci - un mot qui semble de moins en moins faire partie de notre vocabulaire.
Pourtant, au milieu de nos occupations quotidienne, un remerciement fait du bien à l'âme et réjouit le cœur. C'est lorsque nous réfléchissons aux bonnes choses reçues dans notre vie que nous pouvons alors dire merci. Le Psaume 103, dans la Bible, nous y invite : "N'oublie aucun des bienfaits de Dieu dans ta vie".
C'est simple, un peu gonflé, mais efficace.
J'ai eu l'occasion de reprendre cet étonnant émule de St Philippe, et cette fois, nous avons un peu discuté. Il s'avère que ce monsieur, fort sympathique au demeurant, est membre d'une "Assemblée des Frères" (connue aussi sous le nom de "Darbystes"). Cependant, était-ce un "darbyste"( ils n'aiment pas du tout ce qualificatif) que j'avais la joie de recevoir dans mon véhicule, ou tout simplement un témoin de Jésus Christ ?
Heureusement qu'il y en a qui osent…

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tertius 19/02/2008 09:21

Justement, Albocicade : ce n'est pas une explication plausible, celle que je vous ai donnée? La crise de quarantaine... "qu'ai-je donc fait de mes vingt ans?"Tiens, je me la pose déjà cette question si vous me dites que vous êtes sorti de France en stop alors que moi pas... mais ce qui m'a arrêté dans ce genre de voyage, c'est que je me suis laissé pousser la barbe et que, eh bien c'est bête à dire, mais les automobilistes doivent se décider au premier regard, et j'ai senti la différence.Bien sûr, tous ces mouvements protestants ne raisonne pas comme nos vieilles églises ancrées dans des traditions millénaires... puisque "chaque protestant est pape une Bible à la main", à quoi bon perdre son temps à étudier les conciles oecuméniques... tout est bien écrit noir sur blanc dans la Bible, non? Voilà, à la limite, on la lit ensemble et on en discute, voilà tout. Mais je ne mêlais pas les Témoins de Jéhovah et les Mormons de manière doctrinale, seulement dans leur "évangélisation sauvage". Pas plus que cet aimable vieux monsieur ne ressemble à ces missionnaires armés d'un argumentaire commercial, que forment Evangélos, Témoins et Mormons...

Tertius 16/02/2008 05:46

Ah, je reconnais bien l'utopisme de ces courants issus de la Réforme... des auto-stoppeurs au service du Royaume de Dieu. Si vous en aviez eu deux comme cela au bord de la route, vous auriez déjà flairé le mormon ou le Témoin de Jéhovah.J'ironise, comme c'est facile, mais je n'oublie pas qu'à dix-neuf ans sonnés, alors que j'étais en chemin vers le baptême, et encore les deux années qui le suivirent, j'ai été moi aussi un auto-stoppeur de l'évangile, que j'ai traversé plusieurs fois notre petit pays en écoutant mes chauffeurs et en priant pour eux et ceux que le Seigneur mettait sur ma route (même ceux qui ne s'arrêtaient pas) avec les psaumes, avec le rosaire, et avec mes propres mots.Voilà, c'était entre mes dix-neuf et vingt-trois ans, mais le Seigneur dispose de nous, et Lui-seul voit peut-être déjà qu'à l'approche de la cinquantaine, la crise existencielle de rigueur pour chacun d'entre nous me remettra sur les routes pour une ultime pérégrination.

Albocicade 17/02/2008 21:51

Ah, nous étions jeunes, nous étions fous ...  J'écris "nous", puisque j'ai, moi aussi, sillonné une partie de l'Europe en auto-stop, évangile en poche, autour de mes 20 ans.Cependant, l'age de "mon" auto-stoppeur est tout autre, et c'est bien ce qui m'interpelle !Par ailleurs, je fais une distinction dépourvue d'ambiguité entre les "darbystes" (et autres "protestants évangéliques") qui, quand bien même ils en ignoreraient (parfois) jusqu'au terme, sont chalcédoniens , et les "témoins de Jéhova" (qui sont "ariens") ou les "mormons" (dont le corpus de doctrine est, si on peut dire, enrore plus éloigné de la foi de l'Eglise)