Etrange salutation

Publié le par Albocicade

 
C'est dans un dessin animé de 2003 : la Forêt enchantée.
Arbres et animaux sont vivants (jusque là, rien d'anormal), et s'expriment entre eux (c'est plus rare, semble-t-il).
Mais s'ils vivent en bonne entente entre eux, ils se cachent des humains. Une petite fable, comme il en existe des centaines, apte à plaire aux enfants.
Un point cependant m'a particulièrement frappé : leur salutation.
Qu'ils se rencontrent, et les animaux et arbres de se saluer d'un cordial : "Que l'homme t'ignore !"
L'homme ?
Pas "Adam donnant leur nom aux animaux". Non, le "super-prédateur", qui semble ne chercher qu'une chose : comment laisser son empreinte (fut-elle néfaste) dans la création.
Derrière la fable, le scénario, on peut effectivement se demander si, justement, le vœux muet de la nature ne serait pas, à défaut d'en prendre soin, "que l'homme l'ignore"…
 

Publié dans Ecologie - théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article