Notre Père...

Publié le par Albocicade

Ce matin, j'ai reçu, du P. Jihad Jalhoum un prêtre melkite de Bruxelles, une variation sur le thème du Notre Père, qu'il avait déniché sur le Net.
A sa lecture, j'y ai vu une adaptation d'un texte de la troupe Sketch Up, qui évangélisait dans les années 1980.
Je vous donne donc l'original, juste pour le plaisir, tel que je l'ai retrouvé sur un autre blog.
 
Une seule personne sur scène : Rosa, croyante pratiquante.
Une voix "off" : la voix de Dieu, toute en mystère et en amour.
Rosa commence à prier :
 
ROSA : Notre Père qui es aux cieux !
LA VOIX : (l’interrompant) Oui.
ROSA : (surprise et inquiète) Qu’est-ce que c’est ?
LA VOIX : Tu m’as appelé ?
ROSA : Ah non... je ne t’ai pas appelé, je prie... Notre Père...
LA VOIX : Là... tu l’as encore fait ?
ROSA : Qu’est-ce que j’ai fait ?
LA VOIX : Tu m’as appelé, tu as dit « Notre Père ». Me voici. A quoi pensais-tu ?
ROSA : A rien, je prie c’est tout. Ca me fait du bien, alors...
LA VOIX : Continue ta prière !
ROSA : Que ton nom soit sanctifié.
LA VOIX : Que voulais-tu dire par là ?
ROSA : (agacée) Par quoi ?
LA VOIX : Mon nom est différent des autres noms. Mon nom est « Je suis ». Cela ne te dit rien ?
ROSA : Si, mais je n’y avait jamais pensé avant... (silence) Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
LA VOIX : Que fais-tu pour que mon règne vienne ?
ROSA : Ce que je fais, moi ! ?... Rien du tout ! (révoltée) Mais il me semble que ce ne serait pas si mal si tu venais diriger toutes choses ici-bas, comme tu les diriges là-haut !
LA VOIX : Est-ce que je dirige ta vie ?
ROSA : Eh bien... (silence gêné). Je vais à l’Eglise...Enfin à Noël, et puis à Pâques, aussi... Enfin, j’y vais quoi !
LA VOIX : Es-tu sûre de marcher dans les traces de mon Fils ?
ROSA : Alors, écoute Seigneur, je suis aussi bonne que toutes ces personnes qui vont à l’Eglise tous les dimanches matin.
LA VOIX : Comment veux-tu que ma volonté s’accomplisse si ceux qui prient ne commencent pas par l’accomplir ?
Un temps.
ROSA : Je sais que j’ai des problèmes.
LA VOIX : Moi aussi, je sais.
ROSA : Tu sais ? Alors tu sais que j’aimerais me débarrasser de toutes ces histoires qui m’empêchent d’être vraiment libre.
LA VOIX : Bien ! Nous avançons ! Nous allons travailler ensemble.
ROSA : Ah non ! Ce soir, ça va beaucoup trop loin... et puis, ça prend beaucoup trop de temps. (récitant à nouveau) Donne-nous notre pain quotidien.
LA VOIX : Me fais-tu confiance pour le pain ?
ROSA : (excédée) Oui.
LA VOIX : Prier est un acte dangereux. Tu pourrais finir par être changée tu sais...(silence) Mais tu n’as pas fini avec ta prière, continue !
ROSA : Je ne peux pas, j’ai peur.
LA VOIX : Tu as peur ?
ROSA : Oui, je sais ce que tu vas me dire.
LA VOIX : Essaie donc, tu verras.
ROSA : (articulant avec rapidité) Pardonne-nous nos offenses comme nous aussi, nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés...
LA VOIX : (l’interrompant) Et Pierre ?
ROSA : (explosant) Et voilà, je savais que tu allais me parler de Pierre... Mais Seigneur, il m’a fait beaucoup trop de mal, tu comprends... et moi...j’ai juré, j’ai juré de me venger.
LA VOIX : Et ta prière ?
ROSA : C’est une question d’habitude, c’est tout.
LA VOIX : Eh bien ! Tu es franche... Mais ce n’est pas facile de porter la haine en toi, n’est-ce pas ?
ROSA : Non, ce n’est pas facile... et une fois que je me serai vengée, ça ira beaucoup mieux.
LA VOIX : Ca n’ira pas mieux, au contraire ! Tu es tellement triste au fond de toi. Mais moi, je peux changer tout ça...
ROSA : Toi, tu peux, et comment ?
LA VOIX : Pardonne à Pierre, comme un jour, je t’ai pardonné.
ROSA : Mais Seigneur, je ne peux pas pardonner à Pierre ! Tu comprends, je ne peux pas !
LA VOIX : Que disais-tu dans ta prière ?
Très long silence habité
ROSA : (dans l’émotion du «  lâcher prise ») Je pardonne à Pierre. Tu pourrais peut-être aller lui parler à lui aussi, non ? Je ne sais pas s’il te prie chaque soir.
LA VOIX : (l’interrompant) Ce n’est pas ce qui m’arrête. Finis ta prière.
ROSA : Ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal.
LA VOIX : C’est ce que je ferai. Mais toi, ne fait tout pour être tentée. Apprends à vivre dans mon amour.
ROSA : Car c’est à toi qu’appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire.
LA VOIX : Que la grâce et la paix t’accompagnent.
ROSA : Amen !
 
Nota pour les curieux : le texte sur l'illustration, trouvée sur la page de Daniel Andriës, est le "Notre Père"en "sindarin", une langue inventée par Tolkien pour sa trilogie "Le seigneur des anneaux" : je suppose qu'il faut être spécialiste pour le lire.

Publié dans Cigale en prière

Commenter cet article

Tertius 23/01/2008 22:42

Après le "Notre Père" en langage elfique,le "Notre Père" en langage sms :Not Per ki ezo cieuke ton nom soi sanctifke ton regn viennke ta volont soi fait sur la ter com o cieldonn ns ajdh notre pain de c jourpardonn ns nos ofens kom ns pardonons ajdh a cx ki ns ont ofensé& ne ns smets pas à la ttationmais dlivr ns du malcar c a toi kapartien le regn la puiss & la gloirpr les siecls des siecls.Amn.et je n'invente pas, ça a déjà été fait par des américains : http://www.biblesociety.com.au/smsbible/