Bonnet rouge

Publié le par Albocicade

Je m'en voudrais de terminer l'année sans mentionner le bonnet rouge le plus célèbre de la planète : celui du Commandant Cousteau.
A une époque où le "progrès" prétendait sans complexe offrir la réponse à tous les problèmes, il fut un précurseur de la prise de conscience écologique : ce que nous rejetions sans y penser se retrouvait durablement au fond des océans. Nos actions les plus "modernes" (y compris les essais nucléaires sous-marins) détruisaient la vie.
Aujourd'hui, le langage "écologique" est dans toutes les bouches, tout le monde parle de "développement durable" (un peu trop même, surtout lorsqu'il s'agit de pouvoir durablement surproduire et surconsommer… mais de cela, on peut pas faire grief à Cousteau).
Le Bonnet rouge a perdu son propriétaire il y a 10 ans.
Chapeaux bas.
 
En cadeau, un film de la série "L'odyssée sous-marine de l'équipe Cousteau" : "La jungle de Corail".
 

Publié dans Ecologie - théologie

Commenter cet article