Gingérine, gigérine ou citre ?

Publié le par Albocicade

Voila deux ans que je m'évertue (avec plus de plaisir et de sueur que de résultats) à cultiver un bout de jardin.

Cette année, j'ai planté 5 Kg de pomme de terre semence, pour n'en récolter que 30... bon.

Les oignons sont en moyenne plus petits qu'un oeuf... bon.

Les tomates sont magnifiques, mais surtout vertes... bon.

Quant aux poireaux, j'espère que les rats taupiers ne viendront pas, comme l'an passé,  tout ronger avant la récolte.

Et pourtant, au milieu de tous ces éléments peu satisfaisants, j'ai vu un clin d'oeil de la nature. Au beau milieu de mes poireaux, s'est mise à pousser une plante que j'ai identifiée (à la feuille) comme étant une cucurbitacée. J'avais semé des potirons, plus loin, sur le bord du jardin. Mais celle là n'était pas précisément attendue. Je l'ai laissée, après tout, elle ne me génait guère. Et puis un jour, en suivant ses ramifications, je suis tombé sur une courge à confiture de la taille d'un ballon !

Mes potirons, soigneusement arrosés, ne dépassent pas la boule de pétanque, mais cette sauvageonne semble se faire plaisir !

Bref, on fait ce que l'on peut, mais la nature se débrouille, au final plutôt bien.

Et cet hiver, je mangerai de la confiture !

Quant au nom de cette courge, il varie selon les régions, comme le titre l'indique.

Et pour une recette de confiture ? Allez voir là…

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article