Ville ou campagne ?

Publié le par Albocicade

"Dieu créa le premier jardin, ce fut Caïn qui fit la première ville"

Que faut-il entendre par cette formule lapidaire, qui reprend des données de la Genèse (Gen 2.8 ; Gen 4.17) ? Que la ville, invention du premier meurtrier répertorié ne peut être qu'un lieu de déshumanisation, contrairement à la campagne ? Ce serait aller un peu vite en besogne, et oublier que c'est dans le "Jardin d'Eden" qu'Adam accompagna Eve dans sa défiance à l'encontre de Dieu. Ce serait négliger que c'est précisément "aux champs" (Gen 4.8, dans le texte de la Septante) que Caïn tua son frère.

Alors ? Certes, les chiffres de la criminalité et de la délinquance sont éloquents, mais ils ne sont que le reflet de la concentration humaine. Certes, on peut mourir de solitude dans l'anonymat des grandes villes ; mais subir l'ostracisme dans un village de campagne n'est pas non plus une partie de plaisir.

J'ai rencontré des personnes que la perspective de vivre en ville rendait malades, d'autres qui ne supportaient pas l'idée de rester plus de quelques jours à la campagne...

Pour ma part, j'ai connu les deux : né en ville, j'ai grandi à la campagne, avant d'aller habiter et travailler à Paris, puis en banlieue HLM, pour finalement revenir à la campagne...

Je ne doute pas que l'on puisse aimer ceci.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais, personnellement, je préfère mille fois mieux cela :

 

 

Publié dans Ecologie - théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article