Le cadeau

Publié le par Albocicade


Fin mai, on m'a fait un cadeau. Un gros cadeau, un peu en dehors du village : un peuplier.

La nouvelle propriétaire des lieux l'avait fait abattre et me l'offrait. A moi ou à un autre, d'ailleurs, à qui voudrait bien l'enlever.

Du coup, dès que j'ai un après-midi de disponible, équipé comme il se doit, je vais le préparer.

Il a d'abord fallu le tronçonner (avec un diamètre d'environ 1,20 m ; ce n'est pas une sinécure), puis – une fois le bois "ressuyé" – il faut le fendre ; histoire que chaque morceau puisse sécher avant d'entrer dans la cheminée, à l'hiver.

Fendre à l'ancienne, bien sûr, avec la masse et les coins : un véritable travail de forçat, d'autant qu'il est incroyablement noueux, ayant uni en un seul tronc plusieurs rejets…

Ensuite, il faudra encore le charger, pour le stocker en un lieu approprié.

Mais il faut savoir ce que l'on veut, et moi, je veux avoir chaud cet hiver.

 

Le paradoxe pourrait être qu'un cadeau me demande autant de travail.

Mais n'est-ce pas une vision naïve de penser que l'on puisse obtenir quoi que ce soit sans effort ? (A moins, peut-être, d'opter délibérément pour une vie d'assisté permanent ?)

Bref, ce bois, c'est cadeau, mais il m'en coûte pour en bénéficier !

Un peu comme dans la vie avec Dieu.

 

Ce n'est pas pour rien que St Seraphim de Sarov disait que le but de la vie chrétienne, c'est l'acquisition du Saint Esprit.

Ou que, dans un milieu qui avait un peu trop unilatéralement insisté sur la gratuité du salut offert par Dieu, Bonhoeffer mettait en garde contre une conception de la grâce "au rabais", dans son livre "Nachfolge".

D'ailleurs ce titre (qui désigne le fait d'être "à la suite" du Christ) a été judicieusement traduit en français par "Le prix de la grâce"… tout un programme.

 

Mais au bout du compte –  et à condition d'aller jusqu'au bout –  il fera bon à la maison, cet hiver.


Publié dans Ecologie - théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moinillon 07/08/2009 11:37

Il vaut mieux, en effet, avoir un peuplier en bois de chauffage. Ce n'est pas un arbre très sympathique. Il fait tomber plein de petites choses qui donnent des allergies.Bonjour de germanie !