Vendredi saint

Publié le par Albocicade





































NB :
J'emprunte à Didier Decoin, dans son livre "Jésus, le Dieu qui riait (une histoire joyeuse du Christ)", ma manière de dire l'effarement du cosmos à voir le Fils de Dieu crucifié.
Comme il l'écrit : "Les livres n'ont qu'une manière de faire une minute de silence, c'est la page blanche."

Publié dans Cigale en prière

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

béatrice+Bros+de+Puechredon 17/04/2009 20:57

super la minute de silence, je me dis que ce devrait même être plus qu'une minute quelle horreur quand même journée bien bizarre on se sent tout pas bien, vivement que le temps passe et qu'on fête à l'Eglise la RESURECTION