Exercice de style

Publié le par Albocicade

 
Il y a un an environ, j'avais posté un billet sur un acrostiche qui fut célèbre en son temps.
 
Il y a quelque chose d'étonnant dans cette contrainte de style qui fut si prisée des mélodes (à commencer par Romanos) ... mais eux, c'était en grec.
Aussi, pour mesurer un peu la difficulté, je me suis imposé un cadre complet : en alexandrins, rimés et avec flexion sur l'hexamètre, dire un peu qui est le nommé dans l'acrostiche.
Nous sommes loin des canons de Cosmas ou Jean Damascène, j'en conviens, mais nul n'est tenu d'avoir du génie.
 
Ayant entendu dire la bonté du Sauveur,
Le jeune homme s'appliqua à lire les Evangiles :
Bouleversement de l'âme, retournement du cœur
Oubliant d'être athée, le voici - en civil -
Citoyen de plus haut, ressortissant du Ciel.
Il y eut pour amis Calvin et Bonhoeffer.
Croisant d'autres visages, il découvrit les Pères :
Ambroise, Basile, Ignace furent ses compagnons
Donnant à sa prière et les mots et le ton ;
Et sa vie dérisoire se joint à l'éternel.
 
Et pour les adeptes du genre, je signale le site (fort sympathique) d'Alexandre...
 

Publié dans Vie quotidienne

Commenter cet article